RDC: L’ ouvrage « My Foudre ou l’Art de la Tromperie » de Dieudonné Fidèle Kalonji porté sur les fonts baptismaux

Tenue à la grande salle de la Bibliothèque du Centre Wallonie-Bruxelles, la « Kamba » de la culture livresque du pays, le mardi 07 février dernier, la double opportunité du vernissage et du baptême de la nouveau- née de la littérature congolaise, a été un événement sans jumeau en raison de sa bourgeoisie burlesque et de sa noblesse rocambolesques de son délice que les adeptes affolés du CWB ont vécu, à ce jour lequel sa délectation reste sui generis par quoi marque la lettre de noblesse de jeune virtuose frère de muse, Dieudonné Kalonji au métier de la plume . C’est
Sous la recension majestueuse du vertébré Guy- Denis Mukulu et les commentaires divinisés du directeur de la Bibliothèque, l’écrivain congolais Richard Ali », My Foudre ou l’Art tromperie a électrolysé la salle en archinombre comme le concert de Fally, un Gunness record.

My foudre ou l’Art de la tromperie cloche la naissance lyrique et idyllique congolais

Cette énième merveille
de la littérature congolaise, peinture des moeurs romantiques de la société congolaise, nous fait découvrir un nouveau art; l’art de la tromperie.
Le tableau de jeune aspirant Dido à la médecine charmeur par excellence des femmes, surnommé My foudre, un jongleur et génie de la tromperie qui connaît bien l’alchimie et a découvert la pierre philosophale de tout ce dont veut la femme, souvent dit- on Dieu le veut. Delà vient aussi, un essai qui narre les méfaits de la tromperie dans les aventures romanesques( amoureuses parmi les jeunes congolais).

C’ est ne que le premier pas qui coûte : une affirmation du premier coup

My foudre ou l’art de tromperie lance vite son auteur, Dieudonné Kalonji dans la galaxie des grands écrivains congolais, par la simplicité de son style et par sa merveilleuse histoire, déclare-t-il Guy- Denis Mukulu le recenseur et éditeur attitré de la littérature congolaise. Paru aux éditions  » Colline inspirée » en 2022, My foudre est premier livre de Dieudonné Kalonji Mukenye, médecin stagiaire à l’ Université de Kinshasa. Il est surnommé par ses siens Docteur Fidel à l’ hommage de Leader Maximo, le Héros de la cause cubaine Fidel De Castro Ruiz, d’ heureuse mémoire. Dans sa gibecière de métier de plume, le Dr Fidel compte en son active un prix littéraire celui de PabloEmma pour la Chaise Royale en 2022, un livre en téléchargement dans les marchés.
Avec My foudre ou l’Art de la tromperie, Dieudonné Kalonji pose très tôt les jallons de sa carrière illuminée comme ont constaté les mages de la littérature Guy Mukulu et Richard Ali, en l’occurennce, ils sont respecter scrupuleusement la tradition en souhaitant bon vent à cette nouveau-née de la littérature congolaise, que la terre de Zamenga, le soit légère.

Barca Horly Fibilulu Mpia

You May Also Like

GLM Talk est de retour avec un nouvel épisode qui promet d’être tout aussi enrichissant et captivant

Kananga : la population desservie en eau potable

Projet de reconnaissance de l’égalité de genre : FMMDI ciblée comme structure mentor

Kasaï-Central : une femme brûlée par sa rivale à Demba

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *