Le lien solidement inextricable, s’est coupé en deux, Fally Ipupa renie sa fille Keyna

Et, toi aussi ma fille ?

L’une des sagesse nous est légué par nos aïeux, ne nous disent pas » le noeud de famille peut être élastique mais à jamais insécable », comment aujourd’hui, nous remarquons sa raideur?

Quel est la place de la palabre. Les réseaux sociaux, sont devenus la barre ou nous disons nos sentences. Une pluie torrentielle inonde le lit d’une relation presque sempiternelle. Keyna Ipupa, est devenue sans père, ni peur, est une fille hors-paire.

« Tel père, tel fils », dit-on, l’artiste musicien Fally Ipupa subit le même sort que son père artistique Koffi Olomide. En effet, après le feuilleton chez les Olomide, où le patron du Quartier Latin International s’est vu non seulement divorcer avec sa femme Alya, mais aussi s’est fait une guerre ouverte avec sa fille-star Didistone sur les réseaux sociaux, Fally Ipupa est entrée dans une embrouille du genre avec sa fille Keyna.

À la veille de son grand concert prévu ce samedi 27 mai au stade Massamba Deba de Brazzaville en République du Congo, l’Empereur 243K s’est présenté jeudi dernier en conférence de presse avec un tatouage de moins sur son bras gauche, celui du nom de sa fille Keyna Ipupa. Sans ambages, l’on peut voir sur le nom de cette dernière une ligne noire. C’est probablement le signe de désaveu du père envers sa fille, surtout lorsque plusieurs semaines avant, le père et la fille ont eu des discussions vives sur des affaires familiales.

Dans la foulée, Keyna a posté sur réseaux sociaux deux publications, les photos de Ferre Gola et Innoss’B, pourtant considérés comme des adversaires directs de son géniteur, avec des mots forts à l’égard de celui-ci. « Je t’aime maman, Dieu ne se trompe pas. Tu peux renier, c’est ton droit, à moins que Dieu m’abandonne », a écrit Key comme pour provoquer son père.

D’après certaines indiscrétions, Fally Ipupa a décidé d’enlever le nom de sa fille Keyna dans son corps, juste après avoir vu une vidéo de cette dernière et sa mère Niky Barcelone en train de chanter une chanson de Ferre Gola. Entant que son père musical, la relation entre ses deux membres de famille est littéralement coupée.

Barca Horly Fibilulu

You May Also Like

KANANGA: PNUD et UNFPA et ses partenaires dans un atelier technique sur le projet KOICA à kananga

Sous Région des Grands Lacs : « Situation des déracinés », le Panel des Experts de la Société Civile exige une rencontre Tshisekedi-Kagame en face de Dénis Sassou Nguesso

RDC : Vivant ou mort depuis le mois de septembre 2023, la famille de MANSILA DIEU MERCI recherche les traces de son fils

Élimination de la violence sexuelle en temps de conflit : Grâce l’appui de UNHCR, FMMDI sensibilise une cinquantaine des femmes et hommes au Kasaï Central

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *