RDC/Angola: le Dr Jospin Lohanga plaide pour la valorisation du patrimoine culturel et la restitution des biens culturels

Une nouvelle politique de coopération culturelle africaine se trouve aujourd’hui hors d’afrique, privant les citoyens africains de l’accès à des éléments.

C’est au cours d’une conférence tenue ce dimanche 11 septembre 2022, à l’espace de artes Mpambukidi à Luanda Angola, que le docteur Jospin Lohanga Konga a présenté la nécessité sur la valorisation du patrimoine culturel et la restitution des biens culturels africains.

Ce pendant cette conférence, que l’artiste et fondateur du centre de recherche d’arts de Kimbangu a fait savoir l’importance et la nécessité de valoriser notre patrimoine culturel et la restitution des biens culturels, car une partie du patrimoine culturel africain se trouve aujourd’hui hors d’Afrique, privant les citoyens africains, en particulier citoyens angolais de l’accès à des éléments.

S’agissant de la création du Centre de Recherche d’Art Kimbangu, le docteur a fait dévoiler son inspiration et
l’idée de créer ce centre de recherche d’art Kimbangu (CRAK ) « c’est lors de mon rencontre avec le Père Divin, sa Divinité, le Chef spirituel de l’Eglise Kimbanguiste, papa SIMON KIMBANGU KIANGANI. Ce fut l’un des rencontres historiques où il m’a parlé d’où vient l’humanité, pourquoi l’humanité et la nécessité de créer de toute urgence le Centre de recherche d’Art Kimbangu pour réunir tous les artistes, les techniciens des inventaires dans le domaine scientifique. Il est à noter que, ce centre a été créé en 2010, aujourd’hui c’est un fruit de 12 ans d’expérience du centre et 22 ans de ma carrière professionnelle. J’ai beaucoup voyagé et fait des découvertes dans lesquelles j’ai embrassé le domaine archéologique, Art plastique, ensuite j’ai approfondi dans son ensemble dans l’Art visuel et qui fait que j’ai embrassé tous les domaines artistiques. Tout ce travail a été honoré et validé à travers le monde comme le témoigne des mérites tels que le diplôme de Dr HONORIS CAUSA ; Participation dans des grandes foires et expositions. Ce qui démontre que l’homme noir est le détenteur du leadership du monde ».

Rappelant que, l’Angola est le poumon, notamment lors de la conférence de Berlin où l’Afrique a été divisé dans l’ancien royaume KONGO, avant la première émigration de nos ancêtres de descendre vers l’Egypte et remonte vers l’Afrique du Sud pour créer des dynasties dans le désert, ils ont émigrés vers l’Europe, l’Asie, l’Amérique. L’homme noir ou encore l’homme BANTOU est le leader de ce monde car il est à la base même de cette humanité. Autrement dit, il a donné naissance à l’homme blanc, rouge, jaune ainsi que toutes les civilisations.

Dans les fouilles archéologiques, on découvre que l’Angola occupe une place prépondérante est la tête du problème, raison pour laquelle l’un des patrimoines historiques depuis la nuit des temps est MBANZA-KONGO dans la province du Zaire, KULUMBIMBI qui regorge l’histoire spirituelle et artistique mais nous avons tout perdu, a ajouté le docteur Jospin Lohanga.

Quant à la valorisation du patrimoine culturel et la restitution des biens culturels, le docteur pense à la restauration du pouvoir spirituel et l’éducation culturelle qui est notre colonne vertébrale. Avec le manque d’amour et le plagiat de l’histoire de l’humanité, ils sont venus nous envahir pour nous coloniser lors de la 1ère venue, 2ème venue et là nous tendons vers la 3ème venue mais la restauration est venue avec papa SIMON KIMBANGU à travers les trois pouvoirs : Divinité, politique et scientifique. Ce que l’échange que nous faisons ici nous demontre que nous les artistiques, les inventaires, les techniciens, si nous travaillons main dans la main, dans l’unité, nous pourrons restaurer notre continent car un pays qui est indépendant de nos jours avec la modernité, il faut numériquement, économiquement doit être fort donc dans la création, ce sont des techniciens avec la vision d’Art Kimbangu qui est que nous soyons indépendants sur tous les plans afin qu’eux consomment aussi nos créations. Ça serait une manière de restaurer l’équilibre que l’Occident a déjà perdu, il y a une différence entre l’Eglise et la spiritualité authentique de tata KIMBANGU.

Précisant de la mission de Papa KIMBANGU sûr la terre, le docteur nous précise qu’il n’est pas un religieux mais c’est un spirituel, c’est pourquoi la religion est venue diviser et aliéner une fois avec l’envahissement de la colonisation qu’on se le disent. Aujourd’hui, les industries qui vont nous permettre de sortir de cette colonisation, pour un retour à nos sources, n’est rien d’autre que notre spiritualité, la connaissance de papa SIMON KIMBANGU sur le plan scientifique, nous allons consommer KONGO (Congo-Brazza, Congo-Angola, Congo-Kinshasa) qui sont le poumon de l’Afrique et va se propager à travers le monde.

Rédaction

You May Also Like

Centre Wallonie Bruxelles inaugure son nouveau bâtiment !

RDC: « Les généraux de Victoria Eleison », une nouvelle structure voit le jour pour pérenniser les oeuvres de King Emeneya

Tout le village Bingi Bingi autour d’un grand chef Willy Mabiala, Aigle Pacificateur

RDC: la plaidoirie du Dr Jospin Lohanga Konga sur la valorisation et protection des valeurs culturelles et artistiques bantous

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.