RDC: La structure FMJC lance une campagne de sensibilisation pour l’usage accrue des foyers améliorés

La RDC présente une grande dépendance à la biomasse comme biais de cuisson (plus de 93% du bilan énergétique du pays en 2015) à cause d’une instabilité courant électrique et peu d’attention a été accordée jusque-là à l’importance de diversifier d’énergie de cuisson.

Ce lundi 15 août à la salle du paroisse catholique du Sacré-Cœur à gombe, L’ONG Femmes des Médias pour la justice au Congo (FMJC) a effectuée le lancement officiel de la campagne de sensibilisation de la population congolaise par une conférence de presse pour utilisation des braseros économiques au familles améliorées(FA) et l’utilisation de Gazs de pétrole liquéfié (GPL), par le financement du programme des nations-unies pour le développement de la (PNUD).

Lors de cette conférence de presse, elles ont donné les principaux objectifs de cette campagne à l’instauration et l’utilisation en RDC de braséros communément appelé en lingala, « Mbabola économique »

Madame la coordinatrice Kenneth ENIM AMPI, c’est exprimée en ces termes: la campagne vise à atteindre 7 millions de congolais qui sont dans le ménage d’ici 2023. Sensibilisés tout ce gens, va permettre l’usage régulier des foyer améliorés (Mbabola économique) et le réchaud à gaz pour cuire d’une manière simple sans polluer l’atmosphère.

Afin de réduire les dépenses de ménages dans chaque famille, nous avons innové en optant pour le boise-énergie, qui va parvenir à épargner les revenus dans chaque foyer et par ricochet, réduire le déboisement excessif » tel a été la conclusion de la coordinatrice Kenneth ENIM AMPI.

La campagne de sensibilisation lancée par le FMJC se déroulera jusqu’au 31 décembre 2023 ,dans cinq villes de la RDC dont la ville de Kinshasa, Lubumbashi, Goma, Bukavu et Kisangani. Ce sont des villes choisies comme pilotes .

Pour vulgariser et communiquer facilement avec les publics sur les avantages d’utiliser les énergies de cuisson propre pour l’adoption de ces technologies, afin de lutter contre la déforestation.

Rappelons que La croissance démographique galopante en RDC (3,1%l’an) ces dernières décennies, conjuguée à un mouvement d’urbanisation intense, à fortement augmenté la pression sur la ressource enbois, dépassent largement les capacités de régénération des forêts en périphérie des grands centre urbains cette expression est à l’origine de grandes couronnes de déforestation.le bois-énergie devrait ainsi être responsable d’environ 58% de la dégradation des forêts et 19% de la déforestation entre 2010 et 2030

En RDC comme dans la plupart des pays en développement, la majorité de la population utilisent une diversité énergétique pour la cuisson (charbon, électricité, gaz de pétrole liquéfié où GLP, kérosène, etc ) en fonction des divers combustibles disponible de leur prix au pouvoir d’achat.

MIKE KANIKI

You May Also Like

RDC: Le grand chef Willy Mabiala devient ambassadeur de la paix, [les chefs coutumiers de 26 provinces]

R.du Congo: la semaine verte autour du « Bassin du Congo » s’annonce à Pointe- Noire du 20 au 25 septembre

La mutuelle Femme en Avant: rend hommage à la servante de Dieu Maman Olangi à travers la 1è édition 2022 du « Trophée Femmes vaillantes africaines » Maman Je t’aime »

ACK: réponse de Voici l’ Homme à la décision de son père spirituel Évêque Pascal

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.