RDC : Dr. Luboya salue les travaux de restitution des déléguées de la société civile à l’ARMP

Le Coordonnateur National de Cadre de conservation National de la Société Civile (CCNSC), Dr Luboya Kasongo Muteba a ouvert, l’atelier de restitution des activités des délégués de la société civile à l’Autorité de Régulation des Marchés publics (ARMP), le mercredi 8 juin 2022 en présence des Teams leaders de différents groupes thèmatiques.

Cet atelier est une opportunité pour Le CCNSC-RDC, de s’imprégner non seulement de l’évolution de ARMP en matière de la transparence et les modalités de passation des marchés publics en République Démocratique du Congo, mais aussi la mise en oeuvre de sa feuille de route et des activités de redevalité.

Aucours de cet atelier les membres de la société civile ont déploré, les tentatives de la dépossesion de leurs sièges de la commune de N’djili et dans la province du Lualaba. A cet effet, une commission composée essentiellement des juristes et quelques architectes sera mise sur pied pour afin élucider la situation, notamment sur le siège nationale de CCNSC, lui doté par de Banque Mondiale et Gouvernent congolais, malheureusement hypothéquée par les différents bourgmestres de N’djili qui se succèdent les années durant.

Pour sa part, l’actuel Coordonnateur National de CCNSC, Dr Luboya Kasongo Muteba, s’est exprimé en ces termes :

« Cette activité est d’une grande importance. Nous avons 15 groupes thèmatiques, nous allons leur demander de faire un programme de restitution de ce qu’ils sont entrain de faire au nom de la société civile.

Pour la question relative au programme 145 territoire du gouvernement, le Coordonnateur pense que le pays ne peut pas progresser si la Société Civile ne s’implique correctement. Nous avons un rôle très important à jouer dans notre pays. Comme la Société Civile est dans toutes les provinces du pays, elle doit s’impliquer.

Et d’ajouter, il faut que nous arrivions à amener le gouvernement à faire participé pleinement le Cadre de Consertation National de la Société Civile, au niveau de la mise en œuvre, insiste-t-il, surtout le suivi et l’évaluation » a-t-il conclu.

Dans son rôle de Chien de garde, désormais la société civile ne ménagera aucun effort pour exiger plus de redevabilité et de transparence dans la passation des marchés publics.
La population étant bénéficiaire directe des marchés publics, elle a l’obligation de dénoncer auprès des instances compétentes toutes les actions d’abus pour que les détourneurs des finances de l’Etat soient punis.

Francis Luende

You May Also Like

RDC: Lancement officiel du Prix Nova à l’intention de la jeunesse congolaise

Beni: plus des dix passagers kidnappés et leurs biens pillés par des inconnus

Autotale 4832 élèves vont passé à Beni les epreuves preliminnaires des examens d’État

Réconciliation Katangaise : « Que ce Forum ne donne de l’insomnie à personne » (Francine Muyumba)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.