Pêche et Élevage : le ministre Adrien Bokele s’active dans la relance de la production halieutique pour la survie des congolais

Dans une perspective large de ses fonctions au sein du ministre de Pêche et Élevage, Adrien Bokele Djema ne cesse de s’époumoner pour une meilleure alimentation en qualité et en quantité pour tous les congolais.

Pas plus tard que le weekend dernier, le Ministre de Pêche et Élevage Adrien Bokele, séjourne à Luanda en Angola dans le cadre de la mission officielle pour l’acquisition des bateaux de pêche industrielle, à travers un protocole d’accord qui est mis sur pieds par le pays de Lourenço Joao et celui de Félix Tshisekedi.

« Il est donc temps d’appreter les zones maritimes de pêches pour permettre à ces bateaux de travailler dans un climat approprié, afin de matérialiser le slogan : « le peuple d’abord », une vision primordiale du président de la République sur la pêche avec l’acquisition des bateaux de pêche industrielle quasi faite par le gouvernement congolais ». Rappel le patron du Pêche et Élevage

C’est dans cette optique, que le ministre de Pêche et Élevage Adrien Bokele Djema est en Angola pour matérialiser le protocole d’accord entre les deux pays en attendant la signature de cet accord, le représentant de
Félix Tshisekedi a visité quelques poissonneries sur place dans les installations de l’entreprise chinoise WANGFESTAO -KP, Une des grandes entreprises de Pêche en Afrique, qui dispose plus de 24 Bateaux de Pêche industriels et produisant plus de 500 tonnes des poissons par jour. il a également
palpé la qualité de travail de cette grande entreprise chinoise en visitant les différents départements, commençant par la capture, le traitement, l’emballage, empaquetage, et enfin le stockage, une manière pour lui, de se faire une idée sur ce à quoi la RDC fera face afin que les ressources halieutiques congolaises soient exploitées rationnellement.

Déterminé depuis la date de sa nomination à la tête de ce ministère, Adrien Bokele se donne corps et âme pour relancer la production halieutique avec un seul objectif que les peuples congolais mangent à leur fin.

Après l’Angola le patron de Pêche et Élevage se rendra en Namibie pour le même travail afin que dès l’arrivée des bateaux congolais de pêche industrielle, l’exploitation commence toute de suite.

Rappelons que, la matérialisation de ces deux accords bilatéraux entre la RDC, l’Angola et la Namibie interviennent après la visite d’inspection et de faisabilité de l’acquisition des bateaux de pêche industriels congolais par ministre de Pêche et Elevage à Moanda, dans le Kongo Central. En outre, les signatures des accords bilatéraux avec les deux pays permettront à nos bateaux de pêcher dans leurs eaux car, l’espace maritime congolaise est petite.

Rédaction

You May Also Like

Climat des affaires en RDC: Patrick Onoya propose la création d’une Task Force Intelligence Économique pour développer la compétitivité de l’État Congolais en temps de guerre

Kinshasa: Les participants au colloque scientifique organisé par Cridess ont adopté le rapport général et recommandations

RDC: Quid de la problématique de la création du Ministère de l’Investissement au sein du prochain gouvernement, Patrick Onoya séduit les étudiants en économie monétaire de l’Unikin

Clôture de Makutano 8 : Madame Christiane Lofoli a valablement représentée l’entreprise « SAM »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.