Annuaire des ressources naturelles de la RDC, l’œuvre de Guy Loando

Après l’adoption du projet d’organisation de l’atelier sur l’élaboration d’un Annuaire National des Ressources Naturelles du Sol et du Sous-Sol de la RDC au Conseil des ministres tenu le vendredi 27 août 2021 et sa présentation par le Ministre d’Etat en charge de l’Aménagement du Territoire, Guy Loando au Conseil, ce projet harmonisé dans le cadre d’une Commission ad hoc, conformément à la décision du Conseil des Ministres du 9 juillet 2021.

A cet effet, le ministre Guy Loando est passé à la vitesse supérieure, pas plus tard qu’hier, le premier ministre Jean-Michel Sama Lukonde a lancé ce 18 janvier 2022 à Kinshasa, cet atelier d’élaboration de l’Annuaire national des ressources naturelles renouvelables et non renouvelables du sol et du sous-sol de la République démocratique du Congo.

Dans sa prise de parole, le ministre Guy Loando a renseigné sur les ressources naturelles de la RDC en ces termes :

« Les ressources naturelles constituent le plus grand atout de développement des projets en RDC, que d’aucuns qualifient de scandale géologique et gigantesque, énergétique dont la gestion efficiente peut conduire la RDC dans le concert des Nations développées ».

Et d’ajouter : « Nos ressources minérales pour la plupart inexploitées ou exploitées anarchiquement sont à la base de différentes guerres qui déstabilisent nos frères qui sont à l’Est de la République démocratique du Congo ».

Pour le ministre de l’Aménagement du territoire, cet Annuaire national va permettre à la population congolaise de connaître ses ressources naturelles dans chaque coin du pays.

Ces travaux vise notamment la question d’établir, pour chaque ressource naturelle, sa localisation, son potentiel commercial, sa qualité et teneur, les chaines de valeur existantes et les acteurs impliqués dans l’exploitation.

You May Also Like

RDC: l’avion de l’opposant Moïse katumbi interdit d’atterrir sur le sol congolais

CNSSAP : voici les 8 paramètres de sa gouvernance et de son système de contrôle qui mettent en branle une transparence et une rigueur sans pareilles dans la gestion de cet établissement public ( Communiqué)

Kasaï-central : l’expert comptable Alidor Kapuku vante son bilan de l’exercice 2022-2023

Kasaï-Oriental : En visite à la SACIM, Julie Kalenga condamne le braquage de près de 3500 carats de diamants

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *