RDC : un moyen de locomotion (un bus) offert par Constant MUTAMBA aux agents de son ministère

C’était au tour de 15 h que le patron de la justice congolaise Constant MUTAMBA a remis les clefs de ce bus aux mains du secrétaire général à la justice pour les agents et cadres du ministère de la Justice et garde des Sceaux. Devant la délégation syndicale et différents directeurs chefs des services, le ministre d’État, ministre de la Justice déclare  » le chef de l’État nous a nommé pour poser des actions et non tenir de longs discours parce que le chef de l’État estime que vous êtes fatigués de long discours.

« Après l’Etat de lieux, je me suis rendu compte que vous aviez un problème de mobilité qui handicapait l’élan du travail qui devait être fait par vous chers agent et cadres du ministère que j’ai l’honneur de diriger » poursuit Constant MUTAMBA devant les agents.

Le numéro un de garde des Sceaux demande au SG à la justice d’en faire bon usage  » Vous devriez veuillez que ça ne puisse pas servir de transport en commun, quiconque oserait mettre ce bus en transport, fera la prison » martel le ministre d’État.

Dans moins d’un mois, il a décidé de se mobiliser sans fond de l’État d’offrir ce bus de 63 sièges.  » Je sais que les défis sont énormes, mais je m’étais mis également à remettre tous les autres bus pour que mes agents ne souffrent plus de problème de mobilité, poursuit-il. Le but de cette cérémonie de remise de bus aux agents et cadres du ministère, est de permettre à ceux qui habitent tshangu, Upn, pompage et bien d’autres axes d’être à même de se retrouver à l’heure au lieu de travail.

 » J’aurais pu m’acheter une jeep de 200 000 $ comme les autres les font, mais j’ai décidé en attendant l’intervention du gouvernement que nous puissions commencer quelque part » fin de citation.

Amoureux du travail, Constant MUTAMBA, rappelle aux agents et cadres de son ministère que je site,  » le peuple congolais attend de nous des résultats et non de discours. Dorénavant, vous devriez prendre soin de ces différents matériels que nous allons mettre à votre disposition. « 

Dans les semaines qui suivent, les agents de garde des Sceaux vont devoir travailler dans des conditions humaines possibles. Nous allons poursuivre des réformes, a-t-il dit aux agents du ministère de la Justice et garde des Sceaux.

You May Also Like

Kananga : avec l’appui de UNFPA FMMDI met en place deux espaces sûrs pour les enfants

Recadrage aux propos de Stéphane Balamuange : Les relations entre le DG et le PCA de la MIBA sont au beau fixe. De qui se moque-t-on!

Kasaï : Myrhant Mulumba invite le gouverneur Chrispin Mukendi Bukasa d’accompagner les victimes sexuelles et celles de crimes contre la paix et la sécurité de l’humanités

Gouvernement Moïse Kambulu : une actrice de la société civile en appelle à l’unité pour sortir le Kasaï central de la pauvreté

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *