République du Congo: Emmanuel Ollita Ondongo président de la Haute autorité de lutte contre la corruption primé par DIJPE

Pas plus tard qu’hier 06 juillet 2024, l’Ancien président de la première Association congolaise de lutte contre la corruption, ancien président de l’Observatoire anticorruption et actuel Président de la HALC, Emmanuel Ollita Ondongo a reçu le célèbre prix de la Dynamique des journalistes Internationales pour le prix de l’excellence « DIJPE » Asbl, récompensant son engagement à lutter contre la corruption en République du Congo.

L’homme est le patron de la Haute Autorité de lutte contre la corruption au Congo depuis le 13 juillet 2020. Il est le « monsieur anticorruption » du Président Denis Sassou N’Guesso, et à ce titre chargé de tenir l’engagement du chef de l’État, ce lui de traquer: les détournements massifs d’argent public.

La Dynamique des journalistes pour le prix d’excellence »DIJPE » une Asbl internationale des journalistes basées en RDC œuvrant dans les différents secteurs de la vie publique, a reconnu les mérites de la « HALC » dans sa lutte acharnée contre la corruption.

Il s’agit d’une forte délégation conduite par son coordinateur, Dieudonné Matulu
qui a profité du passage de quelques membres de sa structure en République du Congo pour décerner un diplôme de mérite à l’infatigable Emmanuel Ollita Ondongo et lui remettre un trophée.

Emmanuel Ollita Ondongo, Gardien des biens publics de l’État.

Le Président de la République du Congo, Denis Sassou N’guesso a pris l’engagement de redorer l’image de son pays longtemps considérée comme l’un des pays le plus corrompu et où les détournements des biens publics restent impunis. Pour y parvenir, il lui fallait un expert des finances, un homme de rigueur et surtout loyal. Il décida de porter à la tête de la Haute autorité de lutte contre la corruption par décret n°2020-204 du 13 juillet 2020, pour assumer sa vision et lutter contre l’impunité.

Depuis son avènement à la tête de la HALC, l’homme ne supporte pas voir les deniers publics prendre une destination contraire à ce pourquoi ils ont été destinés au départ. À ce jour, il a démontré qu’il connait par cœur toutes les combines utilisées pour fraudes et il n’ignore rien des arcanes des finances congolaises. Sa rigueur fait de lui aujourd’hui l’homme respectable non seulement en République du Congo mais aussi à l’international. Pour preuve, le président de la HALC, Emmanuel Ollita Ondongo vient récemment être honoré par une structure internationale à paris pour sa lutte contre le détournement de deniers publics impulsé par le Président de République du Congo.

Après quelques réformes, rappelons-le, depuis 2020 la date de son avènement à la HALC, Emmanuel Ollita Ondongo améliore la gouvernance des finances publiques grâce à la lutte contre la corruption, le contrôle rigoureux de la gestion des finances publiques a permis à l’État congolais de réaliser plus de recettes. La patrouille financière a limité de nombreux dégâts.

Par ailleurs, la Haute autorité de lutte contre la corruption en République du Congo, ambitionne d’intensifier une fois de plus la patrouille financière. L’objectif poursuivi par ce service est que la corruption, le détournement de deniers publics et autres maux cèdent la place à la bonne gouvernance, à la gestion orthodoxe des finances publiques, conformément à la vision du président de la République du Congo.

Pour le journaliste, coordonnateur et initiateur de ce prix, Dieudonné Matulu, ce diplôme est délivré pour servir de témoignage pour de générations futures. Il s’agit d’une récompense créée pour être décernée aux personnalités qui œuvrent pour l’amélioration des conditions de vies de la population. C’est en somme, dit-il, une récompense pour Emmanuel Ollita Ondongo pour la matérialisation de la vision du chef de l’Etat Denis Sassou N’Guesso, qui a fait de la lutte contre la corruption son cheval de bataille.

Francis Luende

You May Also Like

Kananga : avec l’appui de UNFPA FMMDI met en place deux espaces sûrs pour les enfants

Recadrage aux propos de Stéphane Balamuange : Les relations entre le DG et le PCA de la MIBA sont au beau fixe. De qui se moque-t-on!

Kasaï : Myrhant Mulumba invite le gouverneur Chrispin Mukendi Bukasa d’accompagner les victimes sexuelles et celles de crimes contre la paix et la sécurité de l’humanités

Gouvernement Moïse Kambulu : une actrice de la société civile en appelle à l’unité pour sortir le Kasaï central de la pauvreté

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *