Pour contribuer à mettre fin aux violences basées sur le genre et aux mariages d’enfants : L’assemblée provinciale s’engage à mettre en œuvre les recommandations suite à un atelier organisé par FMMDI grâce à l’UNFPA à kananga

Lancé le 21 mai 2024 dans la salle du complexe scolaire la reconnaissance à Kananga au Kasaï central, cet atelier de formation et de plaidoyer à destination des parlementaires sur les violences basées sur le genre et les mariages d’enfants vient de se clôturer ce samedi 22 juin avec des résultats marquants pour une nouvelle lutte soutenue.

Au cours de ces deux jours de débats, les députés provinciaux du Kasaï central se sont engagés à mettre en œuvre toutes les recommandations formulées par FMMDI et d’autres intervenants, dans le but de contribuer à mettre fin aux violences sexuelles, aux violences basées sur le genre et aux mariages d’enfants. Cet engagement a été souligné lors du discours du président de l’assemblée provinciale à la fin de l’atelier, affirmant que l’assemblée provinciale avait le devoir de légiférer et promettant de commencer par là pour aider l’exécutif à mettre en œuvre les différentes normes qui seront adoptées par l’assemblée provinciale.

De son côté, Angélique Dikume, au nom de l’UNFPA, a réaffirmé son engagement à accompagner l’assemblée provinciale du Kasaï central dans ses interventions concernant les questions de violences sexuelles et de violences basées sur le genre.

Selon Nathalie Kambala Luse, directrice générale de l’ONG FMMDI, l’atelier de formation a été motivé par l’augmentation des cas de mariages d’enfants et de violences basées sur le genre dans la région du Kasaï.

Pendant ces deux jours, les députés provinciaux, les responsables des ‘ONG et les membres du système des Nations Unies ont discuté des différentes formes de violences basées sur le genre, des causes, des facteurs favorisants et des conséquences. L’accent a été mis sur le cadre légal aux niveaux national, international, provincial et régional, et le débat a également porté sur le rôle des parlementaires dans la lutte contre les violences sexuelles et les violences basées sur le genre.

Nathalie Kambala a expliqué que le choix de cibler les députés provinciaux visait à solliciter leur implication au niveau provincial, afin qu’ils prennent des engagements et réfléchissent à des propositions de loi pour réglementer les mariages d’enfants dans la province et lutter contre les violences sexuelles et les violences basées sur le genre.

Cet atelier destiné aux parlementaires provinciaux s’inscrit dans le cadre des activités de FMMDI avec le soutien financier de l’UNFPA.

Érick djouma Chauria

You May Also Like

Kananga : avec l’appui de UNFPA FMMDI met en place deux espaces sûrs pour les enfants

Recadrage aux propos de Stéphane Balamuange : Les relations entre le DG et le PCA de la MIBA sont au beau fixe. De qui se moque-t-on!

Kasaï : Myrhant Mulumba invite le gouverneur Chrispin Mukendi Bukasa d’accompagner les victimes sexuelles et celles de crimes contre la paix et la sécurité de l’humanités

Gouvernement Moïse Kambulu : une actrice de la société civile en appelle à l’unité pour sortir le Kasaï central de la pauvreté

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *