Enseignement : les erreurs grammaticales francaises peuvent être commises et tolérées à la base et non au sommet de l’État » (Marc Ndeke Makungu)

L’ancien sous-proved de la sous-division de l’EPST kamonia, Marc Ndeke Makungu monte au créneau de suite des erreurs grammaticales francaises commises à chaque instant par les hautes personnalités de l’éducation dans le pays tout comme dans la province pendant les différentes manifestations publiques.

C’est suite à des vidéos virales qui ont circulé sur la toile au court de la semaine montrant l’ancienne vice ministre de l’EPST, madame Aminatha qui commet des fautes grammaticales francaises graves devant les élus nationaux. Une autre vidéo est celle du proved Arthur Mputu alias Muluketu, de la province éducationnelle Kasaï central 1, lors du lancement des épreuves nationales de fin de cycle primaire (ENAFEP) à Kananga, qui a brûlé aussi le dictionnaire français en public.

Pour le conseiller à l’inspection principale provinciale de l’EPST Kasaï 1, monsieur Marc Ndeke Makungu,  » les erreurs peuvent être commises et tolérées à la base et non au sommet de l’Etat non et non. Il ne faut jamais soutenir de telle chose. La RDC est un pays francophone, 2ème d’ailleurs parmi autant d’autres du monde » a-t-il dit.

Et d’ajouter :

« Ne soyez pas de kilelo pour soutenir de telles choses. Je considère l’option de l’éducation où l’on m’a appris que la grammaire nous apprend à parler et à écrire sans faute. Je ne suis pas dans l’optique de la politique non-plus. Et aussi en tant qu’enseignant, je dois marcher avec le verbe corriger comme parent. Ne soutenons jamais les erreurs comme avocat du diable car l’ignorance tue. Une autorité doit être entourée des conseillers qui doivent faire des textes à présenter surtout dans des telles circonstances. Les autorités cometent des telles erreurs parce qu’elles sont entourées des membres de leurs familles qui ne savent rien dire, qui ne sont là que pour applaudir même s’il y a erreur » conclut-il.

Notons que la monde éducationnel de la province éducationnel Kasaï 1 demande au nouveau patron de l’EPST de ne pas se baser sur les fanatismes et contrats politiques pour nommer n’importe qui cette fois-ci plus plutôt les personnes qu’il faut à la place qu’il faut de suite d’une étude minutieuse.

✍️Sadam Kapanda wa Kapanda depuis Tshikapa

You May Also Like

Kananga : avec l’appui de UNFPA FMMDI met en place deux espaces sûrs pour les enfants

Recadrage aux propos de Stéphane Balamuange : Les relations entre le DG et le PCA de la MIBA sont au beau fixe. De qui se moque-t-on!

Kasaï : Myrhant Mulumba invite le gouverneur Chrispin Mukendi Bukasa d’accompagner les victimes sexuelles et celles de crimes contre la paix et la sécurité de l’humanités

Gouvernement Moïse Kambulu : une actrice de la société civile en appelle à l’unité pour sortir le Kasaï central de la pauvreté

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *