Kasaï – politique :  » hormis les dettes à des banques, le gouvernement PIEME laisse 16 mois impayés aux agents du gouvernorat » (Patrick Muamba Musasa)

Le deuxième gouverneur de la province du Kasaï, Maître Dieudonné PIEME TUT KOT chute son règne dans les inquiétudes décriées par plus d’un citoyen kasaien conscient malgré son pardon demandé lors de sa dernière émission animée sur une des chaînes locales.

Le candidat malheureux aux élections passées, Patrick Muamba Musasa revient sur les cris des travailleurs du gouvernorat de la province qui réclament les arriérés de plus de 16 mois de non paiement au gouvernement PIEME qui est sortant d’ailleurs.

Pour cet acteur politique vivant dans la même province, la gestion du gouverneur Dieudonné PIEME TUT KOT à la tête de cette province n’est qu’un Octopus. C’est inhumain pendant que ces personnes impayées ont des enfants et sont responsables.

 » tout travail mérite son salaire. Mais hélas voilà que 16 mois impayés ! Tout ce monde qui a travaillé au gouvernorat malheureusement nous considérons que c’était une peine perdue administrative par le fait que cette population n’a gagné gain de cause. La dite province dépourvue, des routes mal gérées, que le gouvernement PIEME a orchestré au chef de cette province. Et là nous disons non avec la dernière énergie du fait que tout travail doit absolument mériter un salaire » a déploré Patrick Muamba Musasa

Précisons que le gouvernement PIEME n’a pas seulement ses agents en misère mais aussi la province en général. Ce gouvernement a contracté une dette colossale à la banque centrale du Congo dans la province allant de 2.000.000 dollars américains. Le nouveau exécutif provincial doit être devant un dilemme !

Sadam Kapanda wa Kapanda depuis Tshikapa

You May Also Like

KANANGA: PNUD et UNFPA et ses partenaires dans un atelier technique sur le projet KOICA à kananga

Sous Région des Grands Lacs : « Situation des déracinés », le Panel des Experts de la Société Civile exige une rencontre Tshisekedi-Kagame en face de Dénis Sassou Nguesso

RDC : Vivant ou mort depuis le mois de septembre 2023, la famille de MANSILA DIEU MERCI recherche les traces de son fils

Élimination de la violence sexuelle en temps de conflit : Grâce l’appui de UNHCR, FMMDI sensibilise une cinquantaine des femmes et hommes au Kasaï Central

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *