Kasaï : « l’exploitation de la jeunesse Kasaïenne par les politiciens est dûe au manque d’un bon encadrement de celle-ci »( Julie Ochano)

Avant tout comme après les périodes électorales, la jeunesse de la province du Kasaï s’est laissée exploiter par les politiciens qui l’ont utilisée comme échelles dans tous les abus ( discrimination, diffusion des messages séparatistes et de haine tribunale) à la satisfaction communautaire ou d’un Camp politique.

Les jeunes se sont divisés dans toutes les communautés juste pour quelques miettes ou le bouquet de connexion leur achetés par les politiciens qui sont à la guette de leadership dans la province et non développement de celle.

Cette question d’exploitation dont l’avenir risque d’être gâté inquiète plus d’un citoyen kasaien conscient par le fait que, ces jeunes sont utilisés pour des marches de protestation et dans déclarations radiodiffusées par ces politiciens qui, lors du partage de gateau ne voient que leurs propres enfants, bref sa famille biologique.

Julie Ochano, secrétaire exécutive de l’ONG BINADAMU EN ACTION dans la province du Kasaï a, lors d’un échange avec la rédaction de TIMES.CD, ce lundi 27 mai 2024, expliqué que cette exploitation de la jeunesse kasaienne par les politiciens est dûe au manque d’un bon encadrement de celle-ci.

«Nous avons des institutions, des leaders d’opinion et politiques qui sont ici dans cette province qui peuvent agir dans l’alignement dans la politique nationale d’encadrement de la jeunesse, mais ce qui n’est pas le cas et le constat est qu’on reléguerait la plus part des jeunes à un activisme politique sans encadrement parceque on pense que pour devenir un leader ils exploiter les jeunes» a-t-elle martelé.

«Je pense que cette exploitation abusive de la jeunesse kasaienne est aussi au nom de la communauté parceque le politique pense que c’est moi que la communauté a choisi comme leader donc je dois être là. En terme d’une observation das la ville de Tshikapa combien de terrains ou d’espaces de jeux pour le divertissement et encadrement de la jeunesse comparativement à d’autres provinces ! Combien sont les centres de renforcement des capacités ? Combien de bibliothèques ? Combien de centres culturels ? Voilà la mauvaise volonté de ces politiciens qui savent que si la jeunesse est éveillée scientifiquement tout leur sera bloqué. Les jeunes doivent raisonner autrement », a-t-elle ajouté.

Certes il l vrai que dans la province du Kasaï les jeunes sont considérés comme acclameurs des politiques et n’ont aucune initiative pour leur avenir. C’est une interpellation pour tout individu ayant la possibilité financière à pouvoir agir et à modifier la vision de la jeunesse kasaienne. Il y a bien sûr des jeunes talentueux dans la province qui mérite un encadrement et d’opportunités surtout que le recrutement est communautaire au poste stratégique dans la province du Kasaï.

Sadam Kapanda wa Kapanda depuis Tshikapa

You May Also Like

KANANGA: PNUD et UNFPA et ses partenaires dans un atelier technique sur le projet KOICA à kananga

Sous Région des Grands Lacs : « Situation des déracinés », le Panel des Experts de la Société Civile exige une rencontre Tshisekedi-Kagame en face de Dénis Sassou Nguesso

RDC : Vivant ou mort depuis le mois de septembre 2023, la famille de MANSILA DIEU MERCI recherche les traces de son fils

Élimination de la violence sexuelle en temps de conflit : Grâce l’appui de UNHCR, FMMDI sensibilise une cinquantaine des femmes et hommes au Kasaï Central

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *