Kananga : avocate Carine Shamba victime d’un harcèlement mental suite à la circulation d’une vidéo sextape confondue( proche)

Depuis la diffusion d’une vidéo sextape mettant en scène une jeune femme , une avocate se retrouve victime d’usurpation d’identité dans sa ville de résidence. Malgré les preuves attestant que les deux femmes ne sont pas la même personne, des individus malveillants continuent de propager cette fausse information, causant ainsi un véritable harcèlement mental pour l’avocate.

Des collages malsains juxtaposant les visages de l’avocate et de la jeune fille de la vidéo circulent sur les réseaux sociaux, alimentant les rumeurs et discréditant injustement la professionnelle du droit.

Les proches de l’avocate sont formels « il s’agit d’une tentative délibérée de nuire à sa réputation, orchestrée par des individus malintentionnés»

Face à cette calomnie, l’avocate a décidé de prendre les choses en main. Dans un entretien avec sa fille, elle a exprimé sa détermination à identifier les responsables de cette diffamation et à exiger des mesures judiciaires à leur encontre. Son objectif est de rétablir son image et faire cesser ce harcèlement injustifié.

Sa famille demande en urgence que les autorités judiciaires prennent des mesures pour mettre un terme à cette campagne de diffamation. L’avocate compte bien défendre son honneur et mettre fin à cette situation qui entache sa réputation professionnelle.

Érick djouma Chauria

You May Also Like

58e édition de la coupe du Congo : l’As Kamayi battu et éliminé à domicile par le DC Virunga

Ituri : cinq civils tués dans une incursion des miliciens de Codeco à Banyali Kilo

Des femmes Leaders en mission de plaidoyer à Kinshasa pour la réponse humanitaire

Vote du bureau définitif de l’Assemblée Nationale, Est-ce, Felix Tshisekedi a écouté toutes les sensibilités lésées ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *