RDC: la délivrance de la carte d’identité sécurisée, une réalité !

Les Congolais s’apprêtent après plus 3 décennies à être doté d’une carte d’identité nationale. L’opération d’octroi de cette indispensable pièce a repris vendredi 26 avril 2024 à Kinshasa, sous la conduite de l’Office national d’identification de la population (ONIP).

Après la présidence de la République, le président de la Cour constitutionnelle, Dieudonné Kamuleta et le premier président de la cour de cassation.
L’événement, qui s’est tenu au sein du bâtiment du ministère de l’Intérieur, a été marqué par la présence de plusieurs personnalités notamment les hauts magistrats et les patrons des médias.

Prenant la parole a cette occasion, le président de la cour constitutionnelle s’est exprimé en ces mots:

« C’est un sentiment de fierté parce que si je prends le domaine qu’est le mien, quand nous parlons de l’état de droit, cela se fonde aussi sur l’identification nationale. Avoir une pièce d’identité non pas pour aller voter mais qui vous identifie en tant que Congolais. C’est un droit des Congolais dont ils n’ont pas pu se jouir pendant plusieurs années”, a expliqué le numéro 1 de la haute Cour, Dieudonné Kamuleta.

« Aujourd’hui, ce n’est plus un rêve, mais une réalité et nous entrons dans une nouvelle marche de dignité, non pas seulement nationale mais aussi internationale. Et je crois que c’est un motif de reconnaissance pour tout Congolais même si pendant un certain temps les Congolais sont devenus tellement extravertis qu’il ne savent pas ce qui est bien pour eux. Combien ont pu parler en bien de ce processus[…] Nous avons beaucoup critiqué même sans fondement alors que ce qui peut faire en sorte que nous soyons réellement ce grand peuple, c’est reconnaître les résultats de notre lutte et de cette recherche de dignité et de confirmation”, a-t-il interpellé.

Voici les conditions d’octroi la carte d’identité

Le directeur général intérimaire de l’ONIP, Stanislas Kenza, a cité quelques conditions d’octroi de la carte d’identité, notamment être de nationalité congolaise. Il a rappelé qu’il faut être porteur d’une pièce d’identité. Il s’agit, selon lui, de la carte d’électeur, ou d’un passeport ou encore d’un permis de conduire. Ceux qui ne seront pas en possession des pièces d’identité, seront obligés d’apporter trois témoins déjà identifiés par l’ONIP.

Il a par ailleurs relevé que l’ONIP et la centrale électorale congolaise avaient travaillé ensemble, dans le cadre de la mutualisation de l’opération d’identification et d’enrôlement. Une opération qui a été arrêtée pendant l’organisation des élections, selon ce gestionnaire, qui a enfin précisé que la carte d’identité actuellement délivrée aux Congolais aura une validation de 10 ans.

You May Also Like

58e édition de la coupe du Congo : l’As Kamayi battu et éliminé à domicile par le DC Virunga

Ituri : cinq civils tués dans une incursion des miliciens de Codeco à Banyali Kilo

Des femmes Leaders en mission de plaidoyer à Kinshasa pour la réponse humanitaire

Vote du bureau définitif de l’Assemblée Nationale, Est-ce, Felix Tshisekedi a écouté toutes les sensibilités lésées ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *