Kananga : Ebam ONG forme les femmes sur l’entrepreneuriat féminin pour leur auto prise en charge

L’organisation non gouvernementale dénommée Ensemble pour battre la misère (EBAM) poursuit avec la formation des femmes veuves sur l’entrepreneuriat féminin dans la ville de Kananga au Kasaï central, dans le cadre de son projet d’appui à l’autonomisation des veuves et à l’éducation scolaire des enfants orphelins suite au phénomène de Kamuina Nsapu.

Selon Solange Kakunzu Ilunga, secrétaire exécutif de cette ONG, cette formation sur la fabrication et transformation agricole va permettre à ces femmes de s’auto prendre en charge et diminuer à 70% leur situation financière.

« nous sommes ici en rapport avec l’entrepreneuriat féminin, nous sommes entrain de former les femmes sur la fabrication de benniers à base de farine de manioc panifiable, la fabrication des galettes, des pains avec une valeur ajoutée dans la boulangerie et c’est une farine qui est utilisé uniquement avec les carottes pommes un bon résultat et nous voulons que cette femme soit autonome en vu de sa rééducation et leur prise en charge à eux même pour réduire à 70% leurs souffrances. Un don ne peut pas suffir pour une femme parceque celà ne peut pas réunir tous les besoins mais s’il faut aujourd’hui apprendre à une femme tout ce qu’il faut pour l’entrepreneuriat, cette femme sera capable de s’auto prendre en charge. Nous avons aussi organisés la fabrication de savons et tant d’autres », a déclaré Solange Kakunzu.

Cette formation qui va du mercredi au samedi 20 avril 2024 est appuyée par les missionnaires de Heartland Church qui sont en séjour de la province du Kasaï central pour accompagner les actions que mènent l’ONG Ensemble pour battre la misère (EBAM).

Siniori Junior

You May Also Like

58e édition de la coupe du Congo : l’As Kamayi battu et éliminé à domicile par le DC Virunga

Ituri : cinq civils tués dans une incursion des miliciens de Codeco à Banyali Kilo

Des femmes Leaders en mission de plaidoyer à Kinshasa pour la réponse humanitaire

Vote du bureau définitif de l’Assemblée Nationale, Est-ce, Felix Tshisekedi a écouté toutes les sensibilités lésées ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *