Kasaï-central : les députés provinciaux valident le règlement intérieur pour la nouvelle législature

Les députés provinciaux du Kasaï-central ont procédé ce vendredi 22 mars à la validation du règlement intérieur de la nouvelle législature.

Cette plénière qui a eu lieu au bâtiment administratif du Kasaï-central a été présidée par Isabelle Banakayi, suivi du rapporteur Benjamin Bambi ainsi que Adel Panda Kayembe, questeur.

Grâce au leadership « incontournable » de cette équipe dirigeante de l’assemblée provinciale, les élus provinciaux se voient doter d’un document régissant leurs droits et devoirs contenant 250 articles répartis en plusieurs sections.

Le travail rendu par ce bureau provisoire, en dépit des quelques difficultés a été salué par les députés provinciaux, selon le rapporteur Benjamin Bambi Tshitamunyi au sortir de la salle.

Isabelle Banakayi, Benjamin Bambi Tshitamunyi et Adèl Panda Kayembe ont selon plusieurs sources atteint la satisfaction de leurs pairs.

Le bureau provisoire de l’Assemblée provinciale va également contribuer à l’élection du bureau définitif de cet organe délibérant de la province du Kasaï-central.

Parmi les innovations, le nouveau règlement intérieur donne pouvoir au président de l’Assemblée provinciale de saisir directement les juridictions compétentes contre des personnalités mises en accusation sans être obligé de passer par le gouverneur de province. Il prévoit également des sanctions contre le gouverneur ou toute autre autorité qui n’exécute pas les résolutions de la plénière de l’organe délibérant. Les députés absenteistes perdront également leurs mandats et ceux maladifs seront soumis à des tests médicaux pour vérifier leur aptitude à siéger.

You May Also Like

Kasaï-central : Alain Lukusa Mpoyi candidat Vice-Président de l’assemblée provinciale

Le Ministre Guy Loando Mboyo ébloui par son portrait en rubik’s cube réalisé par une jeune artiste kinoise.

RDC : La CE4 Zone Afrique dote le Parlement Francophone pour Adolescents d’un plan d’action à mi-parcours

Ituri : Recrudescence des cas de justice populaire signalée à Mahagi

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *