Nord-Kivu: Interdiction de la circulation des véhicules aux vitres teintées, le Député National Crispin Mbindule s’insurge contre la mesure

Pour cet élu national de Butembo, cette décision de l’autorité provinciale n’aide pas à restaurer la paix dans cette Région, éprise d’ores et déjà aux sérieux problèmes d’insécurité.

En effet l’Honorable Crispin Mbindule solicite une collaboration franche entre la population et les
autorités provinciales pour qu’il y ait la paix sociale et l’entente mutuelle entre les compatriotes vivant dans ce coin du pays en proie à l’insécurité depuis plusieurs décennies.
En effet, pour le Gouverneur Militaire du Nord Kivu, Peter Cirimwami, la circulation des véhicules aux vitres teintées dans ce coin du pays constitue une source d’insécurité pour la population locale.
Alors que cette décision semble troubler la circulation.
En effet, depuis la prise de cette décision , le 20 février dernier, la Province du Nord Kivu assiste à d’enormes tracasseries qui engendrent beaucoup d’inquiétude et grand malaise au sein de la population.

À ce sujet, l’élu de butembo le Député National, Crispin Mbindule a adressé ce lundi 18 Mars une lettre au VPM Ministre de l’Intérieur et sécurité où il s’insurge contre la mesure d’interdiction en circulation des véhicules aux vitres teintées en province du Nord Kivu, car cette mesure entraîne une source de tracasseries de la population qui se sent contrainte de payer une taxe ou un Impôt dont les motivations restent obscures.

Dans ses habitudes de défendre l’intérêt de la population,et surtout dans son combat d’eradiquer l’insecurité à l’Est du pays, L’elu de Butembo pense que ce sujet s’avère crucial pour la sécurité dans la province du Nord Kivu, vu que cette province est confrontée à d’énormes problèmes d’insécurité.

C’est pourquoi, le Député National Crispin Mbindule sollicite le Vice-Premier Ministre, Ministre de l’Intérieur et Sécurité pour son implication totale dans cette histoire, et l’invitant à favoriser une collaboration entre la population et ses Autorités provinciales.

Notre rédaction vous propose l’intégralité de la lettre adressée au V.P.M.

Monsieur le Vice-Premier Ministre,
J’ai l’honneur de vous saisir, conformément à l’article 100 de la Constitution de la République Démocratique du Congo, pour évoquer un sujet crucial relatif à la sécurité dans la Province du Nord-Kivu.
En effet, la situation sécuritaire dans la Province du Nord-Kivu, en particulier dans les territoires de NYIRAGONGO, MASISI, RUTSHURU et BENI demeure préoccupante en raison de l’agression de l’Armée de Défense rwandaise et ses supplétifs terroristes du M23/AFC, d’une part, et les massacres des civils perpétrés par les terroristes ADF/NALU, d’autre part.
En tant que Député National, je tiens à saluer les efforts déployés par le Gouvernement de la République, sous la houlette du Président de la République, Chef de l’Etat, Son Excellence Monsieur Félix-Antoine THSISEKEDI TSHILOMBO, pour ramener la paix dans cette Province jadis frappée par des guerres interminables.

Cependant, je m’insurge contre la mesure d’interdiction de circulation des véhicules aux vitres teintées dans la Province du Nord-Kivu prise en réponse à l’insécurité récurrente. Cette mesure s’est malheureusement transformée en une source de tracasseries de la population, contrainte de payer une taxe ou un impôt dont les motivations restent obscures.

Il est regrettable qu’une mesure d’interdiction se soit muée en une taxe ou impôt supplémentaire pour une population déjà éprouvée par la guerre.
Face à l’insécurité en milieu citadin dans la Province du Nord-Kivu en proie à une situation dramatique, je propose de privilégier le renforcement du mariage civilo-militaire, plutôt que de maintenir une mesure d’interdiction source de mécontentement .
C’est pourquoi je sollicite votre implication personnelle afin de favoriser la collaboration entre la population et ses autorités provinciales en cette période troublée. Le renforcement du partenariat entre les forces de l’ordre et la population civile s’avère crucial pour endiguer l’insécurité et restaurer la paix dans la région.

Je vous remercie d’avance pour l’attention que vous porterez à cette requête et vous prie d’agréer, Excellence Monsieur le Vice-Premier Ministre, l’expression de ma parfaite considération.

MBINDULE MITONO Crispin

Député National

You May Also Like

Kasaï-central : Alain Lukusa Mpoyi candidat Vice-Président de l’assemblée provinciale

Le Ministre Guy Loando Mboyo ébloui par son portrait en rubik’s cube réalisé par une jeune artiste kinoise.

RDC : La CE4 Zone Afrique dote le Parlement Francophone pour Adolescents d’un plan d’action à mi-parcours

Ituri : Recrudescence des cas de justice populaire signalée à Mahagi

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *