RDC : Ouverture de la session de mars, « contexte électoral », le bureau du Sénat livre cette communication (président ai, Hon Sanguma T. Mossai)

Conformément aux
dispositions des articles 115 de la Constitution et 82 du Règlement intérieur du
Sénat, la Session ordinaire de mars s’ouvre de plein droit ce 15 mars 2024.

Après avoir rendu grâce à Dieu, maitre des temps et des circonstances
qui l’offre cette opportunité, le président ai du Sénat, Sanguma Temongonde Mossai adresse des hommages les plus déférents et ses encouragements à Son
Excellence Felix Antoine TSHISEKEDI TSHILOMBO, Président de la République,
Chef de l’État, qui ne ménage aucun effort, bravant tous les dangers tant au niveau
national qu’international pour défendre l’intégrité territoriale de notre pays et ramener la paix surtout dans la partie Est victime d’une agression barbare de la part du Rwanda et de ses marionnettes, les terroristes du M23.

Cette ouverture dira-t-il, intervient dans un contexte inédit, d’où son caractère exceptionnel et symbolique. Il n’est donc pas nécessaire de procéder solennellement à l’ouverture de cette Session ordinaire comme cela est de coutume.

Et cela pour trois raisons majeures insiste le Président ai du Sénat, Sanguma Temongonde Mossai :

  • la première est que les 1/5 de ses membres sont élus soit à l’Assemblée nationale soit dans les Assemblées provinciales, tous frappésd’incompatibilité parmi lesquels 5 membres sur 7 du Bureau du Sénat ;
  • la deuxième est que la Commission Électorale Nationale Indépendante a déjà
    convoqué l’électorat des sénateurs et fixé la date du scrutin ;
  • la troisième est le temps relativement court de survie de la législature actuelle qui est tout au plus de deux mois au regard des élections sénatoriales attendues.

Voilà pourquoi, il dit tantôt que cette ouverture représente une symbolique.

Pendant cette période, il sera question, en vertu du principe de continuité des services publics, d’expédier les affaires courantes et d’attendre l’élection des Honorables Sénateurs, Le Bureau demeure néanmoins
disponible et rassure à tous de son implication à toute fin utile.

Et, conformément aux dispositions de l’article 12 du Règlement
Intérieur du Sénat, les membres restants du Bureau sortant procéderont à la
remise et reprise avec les membres du Bureau provisoire.

Ainsi, il a saisi de cette occasion pour encourager la CENI à parachever le processus électoral en cours et permettre au Sénat de se doter de sa 4ème
législature de la 3ème République.

You May Also Like

Kasaï-central : Alain Lukusa Mpoyi candidat Vice-Président de l’assemblée provinciale

Le Ministre Guy Loando Mboyo ébloui par son portrait en rubik’s cube réalisé par une jeune artiste kinoise.

RDC : La CE4 Zone Afrique dote le Parlement Francophone pour Adolescents d’un plan d’action à mi-parcours

Ituri : Recrudescence des cas de justice populaire signalée à Mahagi

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *