Kasaï -Central : la Lucha éclaire les autorités sur la lutte contre les piratages

Le mouvement citoyen Lutte pour le Changement ( LUCHA), section du Kasaï-Central exhorte les autorités congolaises à instaurer un système de communication, pour permettre aux citoyens congolais d’utiliser leurs comptes sur les réseaux sociaux sans crainte du piratage ou d’identification dans les publications immorales.

L’annonce a été faite dans une interview accordée à notre média, ce jeudi 14 mars 2024.

Cadre de la LUCHA, Benjamin Kapena Kadiebue a invité le service de droit de l’homme et le ministre de la communication d’initier une traque rigoureuse, dans le but de dénicher les auteurs de cette nouvelle série malicieuse qui ruine l’image de plus d’un congolais aujourd’hui. Pour lui, il faut qu’il y ait réparation après identification des vrais malfaiteurs derrières ces actes ignobles.

« Que des comptes qui sont pirates par des personnes de mauvaise foie, publiant ainsi des images pornographiques qui salissent la personnalité de plusieurs dans la société. Si rien n’est fait, ce scénario risque de plonger la communauté dans une situation embarrassante qu’on ne peut contrôler. C’est maintenant ou jamais et les autorités doivent agir vite», a-t-il lâché.

Notons qu’on remarque depuis quelques semaines l’apparition des photos et vidéos pornographiques sur les comptes Facebook de plusieurs utilisateurs congolais sans que ceux-ci ne soient au courant. D’après les dernières informations recueillies par notre rédaction, « il suffit de cliquer sur le lien du piratage pour être à son tour piraté ».

Evariste Kasanda

You May Also Like

Kasaï-central : Daniel Lukusa candidat président de bureau définitif de l’Assemblée provinciale

Irumu : six personnes tuées par les ADF à Ndalya

Petition : Dénonciation des actes d’exercice illégal de la profession d’avocat, de faux et usage de faux à charge de Sieur José KAYEMBE TSHIMANGA

RDC-Élections Sénatoriales au Nord Kivu : La CENI supplante la Cour Constitutionnelle (Panel des Experts de la Société Civile)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *