Clôture du séminaire de formation des parlementaires sur le danger de l’approche de mercenarisation et milicianisation dans la lutte contre le terrorisme en Afrique

Ouvert le lundi 06 mars, sous le haut patronage du Président de l’Assemblee Nationale de Côte d’Ivoire, le séminaire de sensibilisation des Présidents des Commissions Défense et Sécurité africaines sur le danger de l’approche de mercenarisation et de milicianisation dans la lutte contre le terrorisme en Afrique dans l’objectif d’accroître leur capacité à mieux cerner les enjeux géopolitiques qui affectent l’équilibre du rapport entre États et aussi entre les populations, s’est clôturé le mercredi 09 mars 2024 à Jacqueville au site de l’Académie Internationale de la Lutte contre le Terrorisme, AILCT en sigle.

Comme au lancement, c’est l’honorable KONATE, vice président de l’Assemblée Nationale Ivoirienne, qui a clos ces assises par la remise des brevets aux participants, au terme d’une longue journée faite essentiellement d’exposés, de débats et travaux en ateliers.

« (…) les Parlements africains ont la lourde responsabilité de prendre des dispositions législatives idoines pour mieux guider l’action gouvernementale contre le danger de mercenarisation et milicianisation du terrorisme en Afrique, les guerres conventionnelles sont contournées aujourd’hui au profit de ce phénomène ; et le premier responsable de ce fléau, c’est avant tout l’africain », a déclaré le Directeur de l’AILCT, le general de brigade Joseph KOUAME, avant de
inviter les participants: « à capitaliser les acquis et recommandations du séminaire et en faire le suivi au niveau des États ».

Pour cette troisième et dernière journée, les différents intervenants parmi lesquels des chercheurs, hauts fonctionnaires, officiers, journaliste, magistrat et diplomate ; issus de différentes nationalités ont clôturé les différents modules restants.

Durant la formation, les experts et les participants ont eu une liberté de parole dans les limites fixées par les législations nationales et internationales de debattre sous format Chatham House.

À travers ce cadre d’échanges, quelques indicateurs qui marchent avec les concepts gouvernance axée sur les résultats et auto-gouvernance, à savoir l’obligation morale de redevabilité, la transparence, la réceptivité, la prospective, la primauté du droit, la participation consciente et responsable ont été énumérées, acquis qui a permis aux participants à développer les valeurs, les comportements et attitudes indispensables à la lutte contre la corruption le Terrorisme afin d’aider les Gouvernements, des Chef des États à mieux lutter contre le phénomène de la mercenarisation et milicianisation en Afrique.

Après le récapitulatif de la première, deuxième et dernière journée, c’était l’heure de la remise des brevets aux participants. En ce qui concerne la RDC, un présent particulier a été remis au Président sortant de la Commission Défense et Sécurité de l’Assemblee Nationale.

Tard dans la soirée, un dîner de gala fut organisé à l’honneur des Présidents des Commissions Défense et Sécurité africains ayant participé à ce séminaire. L’Honorable Mubonzi en a profité pour remercier les membres du REPAM-CDS pour leur disponibilité et determination autour de lui de faire de ce Réseau un lieu par excellence d’échange d’expériences et de diplomatie parlementaire.

You May Also Like

Kasaï-central : Daniel Lukusa candidat président de bureau définitif de l’Assemblée provinciale

Irumu : six personnes tuées par les ADF à Ndalya

Petition : Dénonciation des actes d’exercice illégal de la profession d’avocat, de faux et usage de faux à charge de Sieur José KAYEMBE TSHIMANGA

RDC-Élections Sénatoriales au Nord Kivu : La CENI supplante la Cour Constitutionnelle (Panel des Experts de la Société Civile)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *