Bertin Mubonzi, président en exercice du REPAM-CDS participant au seminaire de formation des Présidents et Membres des Commissions de sécurité et Défense des Assemblées Nationales Africaines

En séjour à Abidjan, Bertin MUBONZI, Président en exercice du Réseau des Parlementaires Africains Membres des Commissions Défense et Sécurité, REPAM-CDS en sigle, invité à Jacqueville, participer à un séminaire de formation organisé par l’Académie Internationale de Lutte Contre le Terrorisme, AILCT en sigle, a apporté le jeudi 07 mars 2024 sa contribution à ce cadre d’échanges et de partages d’expériences interparlementaires africains.

Après une visite guidée de l’Academie internationale de lutte contre le terrorisme, des differents sites de formations specialisées reservées aux militaires et policiers et après avoir assisté aux quelques demonstrations, devant un parterre des Honorables Députés membres du REPAM CDS, en présence de l’Honorable KONATE SIDIKI, vice président de l’Assemblée nationale de la Cote d’Ivoire, du Directeur Général de l’Académie Internationale de Lutte Contre le Terrorisme, le général de brigade Allah Joseph KOUAME et invités de marque, en sa qualité de Président de cette prestigieuse organisation panafricaine, le Président MUBONZI a dans son allocution au-delà des civilités et remerciements aux organisateurs, au pays hôte et aux Députés; a martelé sur le sens de responsabilité des parlementaires, sur la mercenarisation et milicianisation du terrorisme en Afrique, thème du reste de ce séminaire de formation. Pour le Président MUBONZI, «tout le monde doit être responsable de notre monde parce que le développement durable de notre monde est fonction de l’harmonie sécuritaire et notre sens de responsabilités à ce monde».
Par ailleurs, il a aussi profité de cette opportunité pour rendre un hommage mérité à Son Excellence Félix Antoine TSHISEKEDI TSHILOMBO, Président de la République et Chef de l’Etat de la RDC pour l’importance qu’il accorde à l’urgence de garantir la paix en Afrique et de l’éloigner d’avantage des conflits entre africains.

Pour la gouverne, soulignons que du 06 au 09 mars 2024, des experts sélectionnés par l’AILCT sensibilise les parlementaires sur le danger de l’approche de mercenarisation et de milicianisation dans la lutte contre le terrorisme dans l’objectif d’accroître leur capacité à mieux cerner les enjeux géopolitiques qui affectent l’équilibre du rapport entre États et aussi entre les populations.

Pour ce faire, des chercheurs, hauts fonctionnaires, officier général, journaliste, magistrat et diplomate ; issus de différentes nationalités animent des différents modules sélectionnés par l’organisateur de ce séminaire. Durant formation, les experts et les participants auront une liberté de parole dans les limites fixées par les législations nationales et internationales. Les débats se dérouleront sous format Chatham House.

You May Also Like

Kasaï-central : Alain Lukusa Mpoyi candidat Vice-Président de l’assemblée provinciale

Le Ministre Guy Loando Mboyo ébloui par son portrait en rubik’s cube réalisé par une jeune artiste kinoise.

RDC : La CE4 Zone Afrique dote le Parlement Francophone pour Adolescents d’un plan d’action à mi-parcours

Ituri : Recrudescence des cas de justice populaire signalée à Mahagi

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *