Kasaï-central : le surpeuplement signalé à la prison centrale de Kananga

La prison centrale de kananga devient de plus en plus surpeuplée. Cette maison carcérale construite en 1954 avec une capacité de 300 détenus en héberge actuellement plus 600.

D’après la directrice de cette institution pénitentiaire qui dresse ce bilan, ce surpeuplement est à la base de la dégradation des conditions de vie dans ce milieu .

Thérèse Mputu indique que c’est la lenteur de l’appareil judiciaire dans le traitement de différents dossiers qui est comme cause de cette situation.

 » Cet établissement pénitentiaire avait été construit avec une capacité d’accueil de 300 détenus. Mais à ce jour, nous en avons 620. il y a des pavillons qui étaient construits pour 50 personnes mais nous y logeons 200. Ils dorment à même le sol ce qui occasionne la contamination des certaines maladies  » a-t-elle fait remarqué.

Et de poursuivre :  » nous avons des pavillons qui sont déjà en état de délabrement. Il y a aussi la lenteur du côté de l’appareil judiciaire. Si la procédure avait été bien respectée, les détenus qui devraient être dehors malheureusement traînent encore ici, seraient déjà libérés et cela nous permettrait de désengorger »

Madame Thérèse Mputu plaide par ailleurs pour la réhabilitation de cet établissement de rééducation en vue d’améliorer les conditions de vie des ses occupants.

Hormis des difficultés précitées, les locataires de la prison centrale de kananga sont régulièrement butés à l’insuffisance de nourriture, eau potable ainsi que des médicaments nécessaires .

Lebon Mulomba

You May Also Like

Kananga : avec l’appui de UNFPA FMMDI met en place deux espaces sûrs pour les enfants

Recadrage aux propos de Stéphane Balamuange : Les relations entre le DG et le PCA de la MIBA sont au beau fixe. De qui se moque-t-on!

Kasaï : Myrhant Mulumba invite le gouverneur Chrispin Mukendi Bukasa d’accompagner les victimes sexuelles et celles de crimes contre la paix et la sécurité de l’humanités

Gouvernement Moïse Kambulu : une actrice de la société civile en appelle à l’unité pour sortir le Kasaï central de la pauvreté

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *