Production et Commercialisation du diamant : CVgroupe apporte 45 millions de dollars à la MIBA grâce à la diplomatie de Felix Tshisekedi

Après sa tournée diplomatique à travers le monde particulièrement aux Etats-Unis d’Amérique, le Chef de l’Etat Felix-Antoine Tshisekedi Tshilombo vient d’arracher plusieurs contrats en faveur des entreprises publiques. Voilà qui justifie la signature ce vendredi, d’un contrat gagnant-gagnant entre la Minière de Bakwanga MIBA et son partenaire Américain dénommé CENTRE VILLE GROUPE représentée par Patrick P Sagaspe .

Il faut préciser que depuis sa prise de pouvoir en 2019, le Président de la République a pris langue maintes reprises avec les investisseurs américains dans le but de répondre aux attentes des populations de la République Démocratique du Congo.

Felix-Antoine Tshisekedi Tshilombo avait sollicité leur implication pour appuyer certains secteurs de la vie nationale. Aujourd’hui l’appel du Chef de l’Etat produit des fruits en faveur de la société Minière de Bakwanga.

Pour sa relance, la MIBA bénéficie de 45.000.000 de dollars Américains. Une enveloppe importante annoncée par le DG de la MIBA Dr André Kabanda Nkana au cours de la brève cérémonie de signature de ce contrat, dans la salle de réunion de la MIBAKIN dans la commune de la Gombe.

Une grande satisfaction pour le PCA de la MIBA, Honorable Jean Charles Okoto Lolakombe qui reconnaît le sens managérial du président de la République Felix-Antoine Tshisekedi, l’un des piliers, et élément moteur de la relance de la MIBA.

« Cette entreprise minière basée à Mbuji-Mayi vient de signer un contrat de partenariat avec la firme américaine Centre Ville Groupe Inc dans le cadre de la commercialisation du diamant. Elle va également doter d’ici peu, la MIBA des engins de haute technologie pour sa relance effective.

Selon le Duo : PCA JEAN CHARLES OKOTO LOLAKOMBE et LE DG ANDRÉ KABANDA NKANA, ce partenariat est bénéfique pour cette entreprise car il va contribuer à l’augmentation de la production et surtout à l’amélioration des conditions de vie, des familles des travailleurs de cette entreprise qui passent des moments très difficiles, depuis plus de 25 ans.

Cet apport représente 25 à 30 % du besoin de la MIBA a fait savoir Jean Charles Okoto qui promet de se battre pour que demain la MIBA ne recourt pas à la caisse du gouvernement central. Selon lui, le peu reçu du gouvernement ne contribue pas à l’amélioration du social du travailleur.

Il a au nom du conseil d’administration, remercié le Chef de l’Etat pour son implication personnelle et sa détermination pour la restauration complète de cette entreprise productrice du diamant.

À cette occasion, il a lancé un appel à d’autres partenaires, pour l’exploitation d’autres nouveaux minerais, l »or, le cuivre et le Nickel Chrome, découverts sur différents sites notamment dans la province du Sankuru.

Pour Jean Charles Okoto toutes les batteries sont mises en marche pour répondre aux attentes du Président de la République, qui attend la relance effective de cette entreprise minière de Bakwanga MIBA en sigle.

You May Also Like

MIBA : Le DG André Kabanda Kana est plus pire que Paulin Lukusa. Il menace d’arrestation les journalistes qui exigent leurs frais

Sénégal : La pêche artisanale a un mode de vie et de survie en RDC, il serait gré de protéger les pêcheurs d’Afrique a insisté l’experte Patricia Maisha Ishingwa

RDC: l’avion de l’opposant Moïse katumbi interdit d’atterrir sur le sol congolais

CNSSAP : voici les 8 paramètres de sa gouvernance et de son système de contrôle qui mettent en branle une transparence et une rigueur sans pareilles dans la gestion de cet établissement public ( Communiqué)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *