Sénat : Bahati Lukwebo et Eddy Mundela, un plan du raccordement frauduleux dénoncé par les administratifs »

C’est du cowboy à la chambre haute du parlement. Bahati lukwebo et Eddy Mundela décident de violés la constitution pour occasionnée un raccordement frauduleux.

Tout a commencé après que l’ex Président du Sénat ait cédé son pouvoir lors de la cérémonie de remise et reprise à son deuxième Vice-président Sanguma Mossai, mardi le 20 décembre 2024, parce qu’il a opté de siéger à l’Assemblée Nationale comme son premier vice, Eddy Mundela.

Un jour après, quand le communiqué du Président de la République est sorti demandant aux membres du gouvernement d’expédier les affaires courantes, le vieux attaquant Diego Maradona est revenu pour tenir une réunion clandestine avec quelques membres du bureau.

C’est curieux, le vendredi 23 février 2024 au tour de 14h, l’ex Président de la chambre haute Lukwebo a regroupé quelques membres de l’ancien bureau dans une réunion sans fondement, il s’agit de son petit : Eddy Mundela, ses complices Carole Agité et Nathalie Bulasung, qui sont d’ailleurs élus députés nationaux, et ont opté pour l’Assemblée Nationale de la RDC.

Très rusé, il a fait voir à ses pairs, qu’ils sont obligés de gérer le sénat conformément à la décision du Chef de l’Etat, Felix-Antoine Tshisekedi qui a demandé à Michel Sama de conduire les affaires courantes.

Est-ce que la décision du président de la République concerne toutes les institutions du pays y compris le Sénat où ça concerne seulement le gouvernement ? Mafia, à la tête du Sénat.

Les administratifs invitent le vieux dribbleur au respect des dispositions des articles 28, 33 et 34 du règlement intérieur du sénat et les articles 110 et 113 de la constitution.

C’est claire et précis, le président Modeste Bahati Lukwebo avait déjà procédé à la remise et reprise avec son successeur constitutionnel Sanguma Mossai, pourquoi alors, veut-il, s’accrocher au perchoir?

Selon les ABC de la politique, le vieux loup Bahati Lukwebo ne peut à aucun cas revenir car il a déjà fait la remise et reprise. Cela ne lui permet plus de regagner le perchoir, comme Président du Sénat surtout que la cérémonie de remise et reprise était sanctionnée par un procès-verbal.

D’après le témoignage d’un administratif du Sénat, qui a requis l’anonymat, la réunion présidée par Bahati est illégale et n’engage pas le Sénat.

Pourquoi veut-il faire le forcing, pour reprendre son fauteuil ?

Respectueux de la constitution, Mossai Sanguma a refusé de prendre part dans cette réunion illégale convoquée par Diego Maradona.

Les agents de l’administration du sénat font voir que l’orientation du Chef de l’État, Felix-Antoine Tshisekedi Tshilombo ne concerne pas le Sénat et l’Assemblée Nationale mais plutôt le gouvernement, donc Modeste Bahati veut violer la constitution.
Ils élèvent la voix pour dénoncer le comportement mesquin de Bahati Lukwebo, un vieux loup qui tient à se maintenir.

D’après le témoignage d’un administratif l’ex Président du Sénat
Modeste Bahati Lukwebo ne veut pas céder le perchoir à l’actuel Président a.i du Sénat Sanguma Mossai.

Rappelons que l’honorable Sanguma Mossai a renoncé à son siège de l’Assemblee nationale, et il a opté pour le Sénat.

You May Also Like

Enfin, Nicolas Kazadi est de retour à Kinshasa

Kinshasa : le Ministre Jean-Pierre Tshimanga lance ce mercredi 24 juillet le projet des systèmes numériques

Ouverture d’un procès public contre Corneille Nangaa à la Cour Militaire: Patrick Katengo en vrai patriote, soutien l’initiative du ministre Constant Mutamba

XXXIIIèJ.O. de Paris 2024: la dernière la délégation congolaise est en l’air pour les festivités

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *