Kasaï-Oriental : En visite à la SACIM, Julie Kalenga condamne le braquage de près de 3500 carats de diamants

La Gouverneure intérimaire du Kasaï Oriental a effectué une viste à la société Anhui Congo d’Investissement Minier (SACIM), ce mardi 30 janvier 2024. L’objectif était de se rendre compte du braquage de diamants dont cette société a été victime par les éléments commis à la garde la mine la semaine dernière.

Sur place, la Cheffe de l’exécutif provincial du Kasaï Oriental a eu à diriger un conseil de sécurité circonstanciel auquel ont pris part, le Ministre provincial de l’Intérieur, l’intérimaire du Commandant de la 21ème région militaire, le Commissaire provincial de la police, le Directeur provincial de la DGM, le premier Président de la Cour d’appel, la Directrice du service des renseignements, le comité local de sécurité de la SACIM et quelques responsables de cette société.

Au cours de cette réunion, les responsables de la SACIM ont, images des caméras de surveillance en appui, expliqué à Julie KALENGA KABONGO et sa délégation comment les éléments commis à la sécurisation de la mine ont réussi leur ignoble forfait qui a fait perdre à l’entreprise une moitié de la production journalière (près de 3500 carats de diamants).

Voulant bien se rassurer, Julie KALENGA KABONGO est allée personnellement sur les lieux où le braquage a été opéré. Ici, Le coordonnateur de la SACIM lui a restitué le fait tel que visualisé dans les images un peu plus tôt. D’un ton fort et ferme, la Gouverneure ad intérim condamné ce coup malicieux. Elle a saisi l’opportunité pour visiter la centrale de triage, l’usine 1 et 2 de traitement de diamants dans les installations de la SACIM.

Après ce conseil de sécurité, de grandes mesures ont été prises contre les voleurs déjà arrêtés et d’autres qui sont en caval, afin que pareilles circonstances ne se reproduisent plus.

Gilbert Kabongo

You May Also Like

RDC: l’avion de l’opposant Moïse katumbi interdit d’atterrir sur le sol congolais

CNSSAP : voici les 8 paramètres de sa gouvernance et de son système de contrôle qui mettent en branle une transparence et une rigueur sans pareilles dans la gestion de cet établissement public ( Communiqué)

Kasaï-central : l’expert comptable Alidor Kapuku vante son bilan de l’exercice 2022-2023

La CNSSAP organise du 15 janvier au 15 février 2024 le contrôle annuel de 1998, 2003, 2009, 2010, 2013 et 2017

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *