Voici ce que cache la rébellion du président honoraire de la CENI face à la RDC

Son combat est lié à la protection des carrés miniers dont lui-même Nangaa et ses alliés sont en possession.

La République Démocratique du Congo vient récemment d’organiser son quatrième cycle électoral depuis 2006. L’ opinion ne cesse de se questionner sur les vraies motivations de cette élection, car Il y a quelques jours un mouvement Politico militaire, dénommé « Alliance Fleuve Congo(AFC) » dont l’initiateur n’est autre que le Président honoraire de la Commission Électorale Nationale Indépendante CENI en sigle Corneille Nangaa , jadis témoin de la première alternance du pouvoir en 2018 entre
l’ancien Président , Joseph Kabila Kabange et l’actuel président de la République Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo.

Selon plusieurs sources crédibles , l’ancien président de la CENI a commencé à se radicaliser après le lancement de son parti politique en proferant des menaces et en s’attaquant farouchement aux institutions démocratiquement établies .
N’ayant pas obtenu gain de cause et étant responsable de ses propres turpitudes, à cet effet , Nangaa s’est exilé sans pour autant être inquiété par les services de sécurité.

Par ailleur ,après avoir sillonné les capitales européennes pour tenter de discréditer le régime en place et surtout après avoir juré que les élections n’auraient pas lieu le 20 décembre 2023 , le Président honoraire de la CENI a mordu à l’hameçon des ennemis de la RDC en amorçant le début de la lutte armée aux côtés des terroristes du M23 sous le label « Alliance Fleuve Congo » avec le soutien du Rwanda.

En jetant son dévolu sur corneille Nangaa, le Rwanda cherche à legimiter son agression après avoir constaté le refus et le désintéressement des filles et fils du Grand Kivu à accompagner pour cette énième fois une telle aventure.

Ensuite, Corneille Nangaa , avec la fortune amassée à la Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI) a apporté un ouf de soulagement aux terroristes du M23 qui étaient en rupture de stock de nourriture et de médicaments.
Enfin pour Kigali, corneille Nangaa va continuer à financer la guerre d’agression à partir des minerais du Haut Uéle.

Les informations fiables renseignent que les frères et certains proches de Corneille Nangaa possèdent des carrés miniers et ces derniers seraient en contact avec lui pour financer la guerre d’agression pour déstabilisation de la RDC.

Il y a lieu de retenir que corneille Nangaa est prêt à verser le sang de tout congolais qui s’opposera à son plan diabolique contre la nation. Ceci dans le but de satisfaire la volonté des agresseurs de la RDC entre autre le Rwanda afin de jouir de toute ces resources naturelles, témoignent ses propos lors de sa dernière sortie médiatique.

Face à ces informations qu’il faut prendre au sérieux, le peuple congolais met en garde le Cadastre Minier (CAMI) qui constitue la porte d’entrée du secteur minier, de ne ménager aucun effort pour décourager de tels criminels économiques et surtout de déchoir tous ces titres dont les propriétaires sont impliqués dans la déstabilisation de la RDC.

Nous y reviendrons

You May Also Like

Kasaï-Central : Validation des mandats des conseillers municipaux de la commune de Lukonga

Élection des gouverneurs : Denise Dushauchoy toujours « compétitive»

Alerte ! Un réseau mafieux à la Gombe pour dépouiller l’État de ses villas

Le Syndicat du Sénat ramène Sanguma Mossai à la raison Titre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *