INTOX, « Hon Christian Mwando n’a jamais incité les communautés Katangaises aux violences » (mains propres)

Par Mukendi Mascgauthier

Cependant, peu après la publication par la Commission Électorale Nationale Indépendante, des résultats de la présidentielle le 31 décembre dernier, le peuple congolais était stupéfait de constater des violences électorales enregistrées dans certains coins de la République notamment dans l’Espace Grand Katanga. À en croire nos sources, ce mouvement de masse et de contestation des résultats était spontané selon les aspirations de la population du Grand Katanga qui attendait leur chouchou, le prince du Katanga Moïse Katumbi.

Sans plus tardé, Christian Mwando rejette en bloc la responsabilité sur les violences enregistrées dans le Grand Katanga, aussitôt la publication de la présidentielle, « je suis un homme d’État, intègre et nationaliste qu’on se le dise ! ».

À quoi alors, cette réaction spontanée de la population est attribuée à l’honorable Christian Mwando, un homme politique pourtant probe, intègre, nationaliste et d’une mortalité irréprochable depuis sa petite enfance. C’est de l’intox infox initié par des politiciens en quête de positionnement dans le Katanga.

D’ailleurs, il s’avère que l’Association Nationale des victimes au Congo, signataire dudit torchon qui incrimine abusivement un grand notable du Katanga n’existe pas dans le répertoire ou système des Asbls reconnus par le ministère de l’intérieur ou celui de la justice.

Tout ceci est une preuve que c’est une manœuvre des officines politiques qui veut nuire à la réputation de ce digne fils de la République.

Pour nuire, l’auteur intellectuel cherche des indices. malheureusement, ici l’auteur de ce papier jeté dans les réseaux sociaux est incapable de justifier les faits. Pourquoi, il s’attaque à l’innocent Christian Mwando Nsimba, un congolais d’une probité morale avérée reconnue par tous.

À quel instant Christian Mwando a incité les communautés Katangaises aux violences pendant les échéances électorales ? N’est-ce pas, c’est de l’utopie pure et simple !

Intox-Infox à n’est pas gober. D’ailleurs, Christian Mwando est un politicien républicain et démocratique.

Interrogés par notre site, les notables du grand Katanga rejettent les accusations formulées contre Christian Mwando Nsimba dans ce document.

Pour Nkulu Nawej de Bukama, Christian Mwando est un jeune modèle qui vulgarise les valeurs de la démocratie. Il incarne la paix et l’amour de la patrie.

Kazembe Kazim Chef de chantier à la gare de Luena, l’honorable Christian Mwando est un homme pacifique et vulgarisateur de la cohésion nationale. Jamais, il a pronné la violence. Je regrette que les politiciens de l’heure veulent nuire à sa personne.

Pour le notable Musonda jean de Moba, « je suis désolé d’apprendre par les réseaux sociaux que le fils Mwando alimente la haine pour tuer les Kasaîens, c’est faux, la population du Grand Katanga jurée que par la victoire de Moïse Katumbi.

Joint au téléphone après plusieurs tentatives, le haut représentant de Moïse Katumbi, Hon Christian Mwando Nsimba s’est exprime dans ce mot « Monsieur le journaliste, tu sais, dans la vie, celui qui veut noyer son chien l’accuse de rage.

Pour moi, je mets tout congolais au défi pour prouver à travers mes propos du 25 décembre 2023, mon implication dans l’incitation de la population. Et, aussi à quel moment et quel instant, je me suis attaqué aux Kasaîens ni à une communauté vivant au Katanga. Je pense que les accusateurs n’ont pas un fondement car les accusations formulées à mon endroit ne sont pas fondés. Je n’ai jamais prononcés des mots contre les ressortissants du Kasai. Et d’ailleurs, étant intègre et unitariste, je n’ai jamais utilisé ou mentionné dans mes propos le mot « Kasaïens » ou « Talibans ».

Ce feuilleton est monté de toute pièce et je sais qu’il y’a des politiciens qui se cachent derrière cette manœuvre.

À Christian Mwando d’ajouter, cher journaliste, « Vous avez constaté qu’il y’a des gens qui rêvent » Moi, aucun jour je peux soutenir la violence ni la maltraitance des citoyens. À retenir, Honorable Christian Mwando est un homme d’État intègre et respectueux des lois a-t-il dit. Le maître initiateur de ce mensonge cousu en fil blanc sera connu.

Qui trompe qui a-t-il souligné ?

Pour moi, je pense que l’intention des détracteurs est de faire croire au monde que Christian Mwando n’aime pas les Kasaîens ! Faux

De qui se moque-t-on, en publiant ce chiffon dans les réseaux sociaux? C’est une information tronquée.

Qui dit vrai ! Qui trompe qui?

You May Also Like

Kananga : avec l’appui de UNFPA FMMDI met en place deux espaces sûrs pour les enfants

Recadrage aux propos de Stéphane Balamuange : Les relations entre le DG et le PCA de la MIBA sont au beau fixe. De qui se moque-t-on!

Kasaï : Myrhant Mulumba invite le gouverneur Chrispin Mukendi Bukasa d’accompagner les victimes sexuelles et celles de crimes contre la paix et la sécurité de l’humanités

Gouvernement Moïse Kambulu : une actrice de la société civile en appelle à l’unité pour sortir le Kasaï central de la pauvreté

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *