Mégestion au sein de la SNEL, Prince Kinana lance un S.O.S au Président Félix Tshisekedi

Au cours d’une conférence de presse tenue, le vendredi 8 septembre à l’espace Nzolantima, Prince Kinana acteur politique et communicateur de l’Union Sacrée de la Nation, a lancé un S.O.S au président Tshisekedi pour ouvrir l’oeil et le bon, à la mégestion qui prévôt à la Snel entreprise piloté Fabrice Lusinde.

Selon Prince Kinana,
Le DG Fabrice Lusinde a visiblement comme mission d’amener la SNEL de se déclarer faillite afin de la privatisation en toutes fins.

« Cette megestion que nous décrions ici, se repose sur la surfacturation, surendettement que connait à ces jours la SNEL de Fabrice Lutende. Ce monsieur, trompe toute République, pour un projet de la Centrale de Kinsuka qui compte 4.00 000 de dollars américains, Lusinde présente un état de besoin de 350.000 millions, sous la complicité des certains ministres sectoriels », apprend-on de la part de Prince Kinana.

Et de rencherire, « Dans sa malice, il amene l’entreprise a signé en juillet dernier, un contrat avec une société pour la privatisation de cette entreprise qui entre dans les annales, comme l’un des éléments déclencheurs de la guerre de 1998 contre les Rwandais, trouvant son rétablissement comme immunité contre toutes reproches, ce mandataire jugé par l’expression démocratique qui est l’Assemblée nationale, il s’enfout de leur mission républicaine dont sa contre volonté constitue un crime plus celle de la lèse-majesté ou la profanation d’un temple dit sacro-saint. « 

En l’occurrence, Prince Kinana, appelle au Premier ministre mais en premier lieu, le Président de la République, Félix Tshisekedi d’entendre le S.OS de vielle dame pris en strangulation et kidnappée par cet ogre insatiable.

Son intervention entre le cadre de sauver cette entreprise tellement importantisme au développement du pays aux mains de ses bourreaux.

En répondant à la question de notre reporter sur la privatisation de la SNEL comme déclencheur d’une économie qui se veut capitaliste afin d’une rationalisation et optimisation des recettes et du service, connaissant que cette dernière a pour mission royale: la production, le transport et la distribution de l’énergie électrique encore que la réforme de 2008, mais en 2015 avaient permis aux entités étatiques de devenir des établissements commerciaux parmi celles- là, la SNEL?

Il, trouve les mots justes en disant la SNEL est le symbole de notre souveraineté, une côte très importante dans charpente osseuse de l’anatomie de notre independance économique.

Barca Fibilulu Mpia

You May Also Like

Enfin, Nicolas Kazadi est de retour à Kinshasa

Kinshasa : le Ministre Jean-Pierre Tshimanga lance ce mercredi 24 juillet le projet des systèmes numériques

Ouverture d’un procès public contre Corneille Nangaa à la Cour Militaire: Patrick Katengo en vrai patriote, soutien l’initiative du ministre Constant Mutamba

XXXIIIèJ.O. de Paris 2024: la dernière la délégation congolaise est en l’air pour les festivités

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *