Sénat: « l’avenir de la RDC dépend de la crédibilité des élections » sénateur Aimé Mangyadi

La session parlementaire de mars 2022 s’est clôturée au Sénat ce mercredi 15 juin. Ce, conformément aux articles 115 de la constitution et 82 du règlement intérieur de la chambre haute du parlement.

Dans une interview accordée à times.cd, le sénateur Aimé Magyadi Bifulu a estimé que, « le Sénat congolais n’a pas évité le débat ».

« Vous avez comme journaliste suivi le débat, j’ai eu à défendre les sièges au niveau de ma province de Kwango et au niveau de mon territoire de Kasongo Lunda, nous avons enlevé dans les annexes tous les écarts qui avaient, en plus nous avons invité même le Vice-premier Ministre chargé de l’intérieur et sécurité et le président de CENI à ses présentés au niveau de commission mais, faute de temps nous n’avons pas approfondi ces échanges mais, l’essentiel pour nous étaient que ces experts soient entendus », a déclaré le sénateur Aimé Mangyadi.

Outre celui-ci pense que, l’avenir de la République Démocratique du Congo dépend de la manière dont les élections vont se dérouler.

« Si les élections passent dans des conditions souhaitées par tous, d’abord dans un climat de paix à l’Est comme à l’ouest de manière transparente et crédible, je crois que celà va d’avantage consolider la légitimité de nos institutions de leur animateurs et jeté des bases solides d’un pays qui peux compter dans paix, dans la cohésion et dans le respect de droit des uns et des autres, mais aussi dans le fonctionnement régalien de nos institutions l’on peut espérer au développement et l’avenir de notre pays qui a un potentiel dont il peut se faire prévaloir pour son essor dans l’avenir », a-t-il conclu.

Pour rappel, la session qui s’achève, a été riche en productions législatives avec le vote de 18 projets et propositions de lois, 6 questions orales avec débat et quelques interpellations.

Dans son discours de clôture, le speaker de la Chambre haute du Parlement a brossé le tableau de la situation générale du pays marquée, entre-autres : par la situation sécuritaire dans l’Est de la RDC et le conflit entre Teke et Yaka à Kwamouth.

Au chapitre des élections, Modeste Bahati a félicité le Parlement pour avoir mis, dans un bref délai, à la disposition de la Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI) l’importante loi relative à la répartition des sièges.

Au cours de la même plénière, les sénateurs ont aussi voté le projet de loi d’une nouvelle prorogation de l’état de siège sur une partie du territoire national, ainsi que les rapports des commissions permanentes.

La prochaine session parlementaire va s’ouvrir le 15 septembre prochain, la session communément appelée session budgétaire.

Francis Luende

You May Also Like

Kasaï-central : Daniel Lukusa candidat président de bureau définitif de l’Assemblée provinciale

Irumu : six personnes tuées par les ADF à Ndalya

Petition : Dénonciation des actes d’exercice illégal de la profession d’avocat, de faux et usage de faux à charge de Sieur José KAYEMBE TSHIMANGA

RDC-Élections Sénatoriales au Nord Kivu : La CENI supplante la Cour Constitutionnelle (Panel des Experts de la Société Civile)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *