Lourde accusation sur l’ancien VPM Daniel Aselo et le Président de l’Ass. Prov. De Lualaba à tort ou à raison ?

Le Président de l’Ass. Provinciale de Lualaba éclaire l’opinion pour enlever les brouillards.

Il y a eu toile d’araignée sur un dossier très capitale qui fait fâcher tout le monde qui a le bon sens du respect de l’autorité du Chef de l’Etat. Gèle ou mise au frigo de la décision du Président de la République de prise d’acte de la démission de l’ancien gouverneur de Lualaba Richard Muyej.

Selon l’information qui a circulée dans les réseaux sociaux fait l’état, le courrier de prise d’acte de Chef d’Etat Félix Antoine TSHISEKEDI aurait été gelé au cabinet de l’ancien VPM Daniel Aselo on ne sait pas pour quel motif ? Certaines langues disent que c’est une raison politique pour discréditer le Chef de l’Etat au profit des opposants pour tirer l’épincle du jeu et freiner ou retarder la CENI d’organiser les élections des nouveaux gouverneurs et gouverneurs adjoints qui doivent gérer la province dans le respect de norme de l’Etat congolais.

L’hebdomadaire Top du savoir qui se fait respectueux des textes légaux, selon l’éthique et la déontologie de la presse on ne peut pas écrire ou diffuser une information quelconque qui peut salir la réputation d’une autorité ou société sans passer par la vérification d’information à la source pour obtenir le 2ème son de cloche.

Après avoir reçu l’information votre hebdomadaire à fait un déplacement de Kinshasa au Lualaba dans l’investigation où on a eu l’occasion de rencontrer Monsieur le Président de l’Assemblée provinciale de Lualaba Louis Kamweny pour enrichir notre religion. Selon Monsieur le Présidant de l’Assemblée Provinciale Louis Kamweny contre toutes les allégations qui sont passées dans les réseaux sociaux accusant l’ancien VPM Daniel Aselo et Louis Kamweny pour avoir gelé l’ordre de Chef de l’Etat Félix Antoine Tshisekedi pour freiner l’élan de son travail en n’ayant pas organisé les élections des nouveaux gouverneurs de Lualaba et n’avoir pas présenté l’acte de la prise d’acte de la démission de Muyej au bureau de l’Assemblée Provinciale. Dès la réception de la suspension de l’ancien gouverneur était prononcée le Président de l’Assemblée provinciale s’était déplacé pour Kinshasa voir le VPM pour la disposition pratique. Il voulait savoir si le courrier de prise d’acte de Chef de l’Etat a été déjà faite pur l’exécution. Selon le VPM il n’était pas encore en possession du courrier de Chef de l’Etat sur ce problème. Louis Kamweny ne sachant quoi faire il est rentré chez lui à Lualaba entrain d’attendre l’ordre des autorités supérieures. Depuis qu’il est parti de Kinshasa jusqu’ici qu’il n’est pas en possession d’aucun courrier du cabinet de Chef de l’Etat dans ce sens, avec quel pouvoir allait-il bloquer un document ci important d’ordre suprême de Chef de l’Etat ? Et pourquoi bloquera t-il la machine pendant qu’on cherche que les choses puissent bien marcher pour l’avancement du pays. Comment il pouvait informer le bureau pendant qu’il n’était en possession du courrier de la haute hiérarchie sur quelque chose que lui-même n’a pas la compétence, on ne faisait qu’attendre l’ordre suprême qui ne venait toujours pas. De l’Assemblée Provinciale elle-même n’a pas compétence de dire à la CENI d’organiser les élections des gouverneurs avec toutes les conséquences possibles. Il est très facile au doigt accusateur de faire son travail pour accomplir son rôle d’ôte toi que j’y mette après avoir trompé l’autorité pour gagner sa confiance sans savoir que nombreux de ceux de notre sont mort innocemment n’ayant pas fait du mal, leur sang cri vengeance jusqu’aujourd’hui.

Il est aussi regrettable de trouver un document de haut porté de la présidence de la République trafiqué dans le réseaux sociaux pendant que nous les ayants droits nous ne l’avons pas encore trouvé dans l’administration.

You May Also Like

58e édition de la coupe du Congo : l’As Kamayi battu et éliminé à domicile par le DC Virunga

Ituri : cinq civils tués dans une incursion des miliciens de Codeco à Banyali Kilo

Des femmes Leaders en mission de plaidoyer à Kinshasa pour la réponse humanitaire

Vote du bureau définitif de l’Assemblée Nationale, Est-ce, Felix Tshisekedi a écouté toutes les sensibilités lésées ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *