L’opposition esquive le piège de Ngobila, Kabuya met sa matinée politique sous la veilleuse en attente de la balle au bond

Pour ne pas céder au piège de l’hôtel de ville, l’opposition décide de reporter sa marche à une semaine de la date prévue.

Les 4 leaders de l’opposition kino- congolaises, à savoir : Martin Fayulu, Moïse Katumbi, Delly Sesanga et Matata Ponyo, ont finalement décidé de reporter leur marche prévue ce samedi à une semaine soit le 20 mai.

L’annonce a été faite ce vendredi 12 mai 2023 au cours d’une mise au point tenue à l’hôtel Faden Houde à Kinshasa.

A en croire Delly Sesanga qui a pris la parole au nom de l’opposition. L’interdiction de la Ville de Kinshasa de la tenue de cette marche serait un piège afin de saboter la manifestation de l’opposition.

Des militants de certains partis politiques du pouvoir auraient été instruits de perturber le déroulement de la marche avec des machettes.

C’est dans l’optique de mener une marche pacifique sans conséquence néfaste aux différents militants qui manifesteront que cette décision a été prise, a souligné Delly Sesanga.

Il sied de noter que cette marche avait été reportée par le gouverneur de la ville de Kinshasa, Gentiny Ngobila, au 18 mai prochain pour de raison sécuritaire, décision que l’opposition avait trouvé inadmissible.

A cet effet, Delly Sessanga n’a pas manqué l’occasion de rappeler la tenue de la sortie officielle de l’Union Sacrée de la Nation qui a invité toute la ville de Kinshasa sans que cela ait eu problème de sécurité et autres… Il a ainsi jugé cette interdiction de faux-fuyant et de complot.

L’opposition a notamment accusé le vice-premier ministre de l’intérieur, Peter Kazadi, d’utiliser Gecko Beya et Lisanga Bonganga, tous deux des proches du pouvoir, pour empêcher la tenue de leur marche.

Dans ce même ordre des questions-réponses, que le gardien du Temple du parti au pouvoir, Augustin Kabuya, avait prévu à la 10 rue la fameuse matinée politique ce vendredi 12 mai juste après le point de presse de Faden House que le « Muana buté » c’est exprimé sur les ondes de Top Congo FM pour fixer fixé l’opinion sur ce qu’il qualifie des commérages de mauvais gout venant de ce quatres leaders de l’opposition.

« Nous sommes très contents quand ces gens-là existent. On n’est pas inquiet. Si je suis inquiet, ce que je remets en cause le combat de nos pères fondateurs du parti. Ce que nous demandons est qu’ils disent la vérité aux congolais. Ils peuvent réfléchir et émettre leurs avis. C’est la démocratie. Parmi ces gens-là, pour mobiliser, ils doivent retourner à leurs provinces… Nous sommes préoccupés par l’organisation des élections », a-t-il déclaré.

En outre, le “Muana Bute” révèle que « Katumbi, Matata, Sesanga et Fayulu ne pèsent pas face à Félix Tshisekedi malgré leur coalition, car ce sont des gens qui fonctionnent sur base de leurs zones linguistiques».

C’est presque du tic-tac aux propres de toutes ces manœuvres politiques qui voient le jour, soit à la rencontre de l’opposition à Lubumbashi. Soit à la sortie officielle de l’Union Sacrée de la Nation.Tous cela, ont provoqué des réactions épidermiques subséquentes parfois dans l’opposition et chez la mouvance. tantôt l’opposition réclame, la fin de l’insécurité à l’est, la misère élu domicile parmi les congolais et une Ceni consensuelle. Tantôt, le Pouvoir parle de ferme volonté de Fatshi de mieux faire, qui vise à organiser les élections prochaines et mettre fin à la guerre d’agression rwandaise et de travailler pour le slogan serment lui légué par son père, le  » Peuple d’ abord ».
Un jeu de ping pong spectaculaire entre l’opposition et la majorité, qui s’entre-accusent mutuellement.

Barca Fubudulu

You May Also Like

Kasaï-Central : Validation des mandats des conseillers municipaux de la commune de Lukonga

Élection des gouverneurs : Denise Dushauchoy toujours « compétitive»

Alerte ! Un réseau mafieux à la Gombe pour dépouiller l’État de ses villas

Le Syndicat du Sénat ramène Sanguma Mossai à la raison Titre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *