Affaire Grossesse hors mariage : Aminata Namasia revient sur le buzz

Dans un tweet publié la soirée de vendredi 12 mai, Aminata Namasia, Vice Ministre de l’Enseignement Primaire Secondaire et Techniques revient sur le polémique qui fait buzz sur les réseaux sociaux au sujet d’une prétendue grossesse de l’honorable Gaël bussa qu’elle porte.

Aminata Namasia a maximisé la vitesse pour revenir sur l’affaire après plusieurs attaques contre sa personne. Dans ce même tweet, la vice-ministre de l’Epst interpelle sur le danger que peut avoir ce genre de publication envers sa personne, ses engagements et son image.

« Au-delà de mes charges officielles et publiques, j’ai une vie qui doit être respectée par tous. Un droit garanti à tout Congolais par notre Constitution. Ternir mon image ne doit pas être une habitude tolérée.
En effet, cela pourrait nuire non seulement à mes engagements, mais également à l’image de mes collègues hommes mariés et à leurs foyers. À la veille des joutes électorales prévues au mois de décembre de cette année, les détracteurs politiques peuvent s’attaquer à mes opinions et actions politiques plutôt que d’opter pour des pratiques tendant à salir ma personne »
a-t-elle écrit.

Ce buzz bat le pavé sur les réseaux sociaux, sur la prétendue grosse de la fille Haut-Uele et la paternité de son soit-disant enfant.
Un kit complet tellement marrant qui devient presque un crac ou insolite dans notre société, déjà ramassée dans toutes les jambes par l’ignominie, la turpitude, la vilenie, la laideur des comportements, les ignobles histoires et commérages.
Buz avec le peuple,buz chez les personnalités. On est où là ! Quiconque n’a pas vécu au Congo, n’a rien vu.

Barca Horly

You May Also Like

Kasaï-central : Alain Lukusa Mpoyi candidat Vice-Président de l’assemblée provinciale

Le Ministre Guy Loando Mboyo ébloui par son portrait en rubik’s cube réalisé par une jeune artiste kinoise.

RDC : La CE4 Zone Afrique dote le Parlement Francophone pour Adolescents d’un plan d’action à mi-parcours

Ituri : Recrudescence des cas de justice populaire signalée à Mahagi

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *