Exetat 2023 : Pari gagné pour le Député Célestin Engelemba

Comme vous le savez sans doute, les Inspecteurs de l’Enseignement Primaire, Secondaire et Technique, avaient décidés de boycotter de superviser les épreuves de l’Examen d’Etat hors-session édition 2023 qui a lieu ce lundi 08 mai sur toute l’étendue de la République.

Ceci après avoir évalué, le 30 avril dernier, journée dédiée à l’Enseignement, des promesses faites par le Gouvernement de la République et non exécutées comme c’était prévu.

Pendant cette menace de boycott, le député national Célestin Engelemba a pris à bras le corps les désidératas des inspecteurs de l’Enseignement Primaire Secondaire et
Techniques (EPST) en multipliant de plaidoiries en leurs faveur auprès de l’exécutif afin que les élèves prennent part à ces épreuves.

L’élu du territoire de Monkoto dans la province de Tshuapa a au cours d’une brève interview accordée à la presse revenu sur ce qui l’a poussé à monter au créneau pour plaidoyer en faveur des élèves.

« Sincèrement j’avais peur de l’humiliation qu’on allait subir si le mot de Kinshasa n’avait pas été donné aux inspecteurs. J’ai mené un plaidoyé auprès de l’exécutif national pour que les élèves passent les examens de hors-session sinon ça serait inacceptable », a-t-il dit.

« Le président de la République, Félix Tshisekedi dans sa vision, martel souvent sur l’effectivité de la gratuité de l’enseignement pour que les parents et élèves en profitent car pour devenir membres du gouvernement, DG et autres fonctions[…] faut passer par le banc de l’école, a-t-il ajouté.

Pour couper court au soupçon qui pesait sur lui, auxquels certains pensaient qu’il a entreprise cette démarche pour faire tomber un ministre de l’exécutif national, l’elu du peuple
Célestin Engelemba précise que sa démarche ne visait personne.

« Je me suis déployé pour l’intérêt de la République. J’avais aucun plan contre qui que se soit, d’ailleurs je félicite les autorités pour les déploiements des colis pour l’effectivité des épreuves de hors-session dans l’ensemble du territoire national ».

Et de conclure, les membres du gouvernement notamment celui du budget et de finances doivent s’activer régulièrement pour donner les moyens nécessaires au ministère de l’EPST car, dit-il, le Chef de l’État compte beaucoup sur l’éducation de nos enfants.

Francis Luende

You May Also Like

58e édition de la coupe du Congo : l’As Kamayi battu et éliminé à domicile par le DC Virunga

Ituri : cinq civils tués dans une incursion des miliciens de Codeco à Banyali Kilo

Des femmes Leaders en mission de plaidoyer à Kinshasa pour la réponse humanitaire

Vote du bureau définitif de l’Assemblée Nationale, Est-ce, Felix Tshisekedi a écouté toutes les sensibilités lésées ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *