L’honorable Bintou Ntumba Ciabola adresse une question d’actualité au VPM Ministre l’économie

L’augmentation des prix de biens de première nécessité sur le marché congolais entrainant la dépréciation du panier de la ménagère depuis le début de cette année est au cœur de la question d’actualité que l’honorable Bintou Ntumba Ciabola a adressée lundi 24 avril 23, au Vice Premier Ministre, Ministre l’économie
.
Dans sa correspondance réceptionnée au bureau de l’Assemblée Nationale, l’élu de Katanda au Kasaï Oriental, honorable Bintou Ntumba Ciabola qui note la hausse spectaculaire des prix des produits de première nécessité sur le marché congolais, depuis fin de l’année 22 et début 23, veut voir le VPM éclairer la représentation nationale sur plusieurs questions économiques brulantes de l’heure.
Même si la situation est générale sur tout le territoire national, à Mbuji Mayi le député note des augmentations abyssales. Un sac de ciment qui coutait vingt ($20) à vingt-trois ($23) dollars américains est actuellement vendu à quarante (40$), cinquante (50$), soit soixante (60$) dollars américains, tandis que le sac du sel qui revenait à trente-cinq (35$) se négocie actuellement autour cinquante (50$), soixante (60$) voire septante (70$) dollars américains ; alors que le sac du riz qui coutait trente-cinq (35$) se vend à quarante-quatre (44$) dollars américains.
Sa charge contre le Vice premier ministre est particulièrement lourde. Qu’est ce qui explique cette flambée des prix sur le marché ? Quelle est la politique gouvernementale en matière des prix des biens et produits commerciaux ? Que préconise le gouvernement pour réduire les prix des biens sur le marché qui amenuise chaque jour le pouvoir d’achat des congolais ? Pourquoi les commerçants étrangers continuent-ils d’exercer le petit commerce au mépris de la loi ? Qu’est ce qui explique l’instabilité du taux de change dans notre pays ? Pourquoi les prix de certains produits sont fixés en dollars américains et non en Francs Congolais ? Voilà autant de questions qui taraudent l’esprit de l’élu de Katanda pour lesquelles, il aimerait obtenir des éclaircissements du ministre de l’économie tout en invitant le bureau de faciliter dans le meilleur délai ce face à face pour l’intérêt du peuple congolais.

You May Also Like

Kananga : avec l’appui de UNFPA FMMDI met en place deux espaces sûrs pour les enfants

Recadrage aux propos de Stéphane Balamuange : Les relations entre le DG et le PCA de la MIBA sont au beau fixe. De qui se moque-t-on!

Kasaï : Myrhant Mulumba invite le gouverneur Chrispin Mukendi Bukasa d’accompagner les victimes sexuelles et celles de crimes contre la paix et la sécurité de l’humanités

Gouvernement Moïse Kambulu : une actrice de la société civile en appelle à l’unité pour sortir le Kasaï central de la pauvreté

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *