RDC: Érick Makangu l’homme par qui le scandale se prépare contre le Chef de l’État Félix Antoine Tshisekedi

Des sources proches de la société civile de la grande orientale attestent que le Sénateur Érick Makangu procède activement à une campagne de chantage nocives contre l’electorat de Fatshi pour son deuxième mandat dans partie orientale de la RDC.

La même source rappelle que sieur Erick Makangu a lors des dernières élections, user du trafic d’influence sur un argument fallacieux d’un rapprochement avec le Premier cercle familial de la Kabilie a l’époque du mariage Front commun pour Congo et le Cap pour le changement de Félix Antoine Tshisekedi.

Invraisemblable, Érick Makangu pour être élu sous son ancien label du Fcc a vendu aux provinciaux l’image de ses rapports étroits avec le président honoraire Joseph Kabila comme beau frère. Sur ce fond de commerce savemment ourdie les députés provinciaux ipnotisés et traumatisés par cet expert du verbe ont mordu à l’hameçon en sa faveur. Deal dissout, voilà plus de 4 ans après, l’homme réapparaît en changeant cette fois-là de fusil d’épaule en utilisant le nom de Félix-Antoine Tshisekedi pour menacer et espérer arracher de force un électorat qu’il ne mérite pas pour cause de son incapacité a remplir correctement son devoir de redevabilité. Ici, confirme notre source, son passage risque de jeter en pâture tous le travail fait jusqu’ici pour consolider et accroître l’électorat de Félix-Antoine Tshisekedi dans la partie orientale si on y prends garde.

Décider à lui régler des comptes, le peuple risque d’infliger le même traitement à toute autre acteur politique qui pourrait être porter par le Sénateur Éric Makangu.

De l’Afrique du Sud à Kinshasa pour un atterrissage non conforme, son parcours est connu de l’ensemble de la diaspora congolaise vivant au pays de Mandela qui s’étonne tous les jours que la chambre de sage puisse l’avoir comme membre.

You May Also Like

Kasaï-Central : Validation des mandats des conseillers municipaux de la commune de Lukonga

Élection des gouverneurs : Denise Dushauchoy toujours « compétitive»

Alerte ! Un réseau mafieux à la Gombe pour dépouiller l’État de ses villas

Le Syndicat du Sénat ramène Sanguma Mossai à la raison Titre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *