Crise humanitaire en RDC : Le député Iracan en plaidoyer auprès de l’UE pour une aide aux déplacés de l’Ituri

Le député national Gratien de Saint Nicolas Iracan a plaidé auprès de l’Union européenne (UE) pour qu’une aide soit consentie en faveur des déplacés de l’Ituri, dans le cadre du pont aérien humanitaire.

Il a engagé ce plaidoyer, le mercredi 21 mars 2023 alors que le député national était reçu en audience par Jean-Marc Châtaigner, ambassadeur de l’Union européenne en RDC.

Leurs échanges ont tourné autour de la situation humanitaire critique en Ituri, une des provinces sous état de siège.

L’élu de Bunia-Ville (Ituri) a sollicité l’aide de l’UE en tant que partenaire externe de la RDC afin de voler au secours des milliers de déplacés de l’Ituri, lesquels sont confrontés à des difficultés de tous ordres.

 » Le député nous a fait part du besoin qui existe dans les camps des déplacés, notamment des besoins alimentaires. Il ne s’agit pas forcément d’apporter de nourritures, mais il y a un besoin d’assistance. Nous allons un peu le regarder avec nos services comme nous pouvons aussi diriger une partie de notre aide ou notre appui vers la province de l’Ituri », a expliqué Jean-Marc Châtaigner.

De son côté, le député Iracan a rappelé qu’apporter de l’aide, c’est aussi de la responsabilité du gouvernement et non seulement de ses partenaires.

« Nous sommes un pays à problème et nous avons besoin d’aide, surtout qu’en Ituri nous avons au moins 2 millions de déplacés. C’est énorme et jusque-là les aides que nous avons reçues sont épuisées et on n’a plus rien. Il y a également les aspects éducationnels. Beaucoup de déplacés ne sont pas instruits. Les déplacés n’ont pas de médicaments et ne sont plus assistés. Il y a autant des problèmes de violences sexuelles, il y a autant de problèmes de chômage qui nécessitent un apport des partenaires extérieurs et aussi la responsabilité du gouvernement », a-t-il déclaré.

Vendredi 10 mars, un premier avion transportant des fournitures médicales de l’UNICEF destinées aux déplacés de Goma, chef-lieu du Nord-Kivu, a atterri dans cette partie du pays.

Plus de 1.700.000 personnes ont fui leurs domiciles en Ituri à cause des conflits armés et vivent dans des conditions infra-humaines.

You May Also Like

Kasaï-central : Daniel Lukusa candidat président de bureau définitif de l’Assemblée provinciale

Irumu : six personnes tuées par les ADF à Ndalya

Petition : Dénonciation des actes d’exercice illégal de la profession d’avocat, de faux et usage de faux à charge de Sieur José KAYEMBE TSHIMANGA

RDC-Élections Sénatoriales au Nord Kivu : La CENI supplante la Cour Constitutionnelle (Panel des Experts de la Société Civile)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *