Tentative de balkanisation de la RDC : le parti politique « Agissons pour la République» de Me Guy Loando Mboyo lance une pétition contre ce plan machiavélique

Les cadres et militants de Agissons pour la République se sont mis d’accord pour dire non à toute tentative de balkanisation de la République Démocratique du Congo. Dans une conférence de presse tenue ce lundi 6 mars 2023, animée par le coordonnateur national de la cellule de communication et porte-parole du parti Henry Mutombo Mikenyi, le parti cher au ministre d’État, ministre de l’Aménagement du Territoire Me Guy Loando Mboyo dont le siège national est situé sur la quatrième rue Limete industriel a lancé officiellement une pétition contre la balkanisation de la République Démocratique du Congo.

«Dans la vie des peuples, il est de moment où l’existence collective semble bloquer, où le destin commun vacille et ou la foi en tout ce que l’on dit et tout ce que l’on fait balbutie. Quand on considère l’existence des peuples comme un fleuve tranquille qui coule, il ne faut pas oublier que les eaux peuvent se retrouver coincer dans des gorges étroites où leur passage devient difficile. Le Congo notre patrie achoppe aujourd’hui sur un défi existentiel majeur : La guerre à l’Est.» a-t-il introduit

Henri Mutombo Mikenyi révèle que,

Il ne s’agit pas d’une simple guerre civile ni d’un conflit limité ni encore moins d’un petit bobo dont la nation peut se débarrasser aisément. Bien au contraire, il s’agit d’une menace éminente sur notre existence comme peuple, comme nation et comme culture.Nos ennemis sont aussi nombreux que redoutables, leur armement est différentiel :

«Au canon et aux bombes, ils ont ajouté la propagande, la ruse, le mensonge et l’hypocrisie. Le but reste celui de tailler dans l’unité territoriale et sociologique du Congo, de faire éclater notre pays, d’éparpiller son territoire entre plusieurs petits Etats, c’est ce qu’on appelle BALKANISATION. Ici la balkanisation a pour objectif ultime d’abattre le Congo, comme on abat un éléphant et d’appeler tous les charognards de part le monde pour venir se servir sur nos richesses. Un Congolais qui ignore cette menace n’a de congolais que de nom, toute personnalité politique ou sociale qui consciemment ou inconsciemment, affaiblit l’unité et la détermination des Congolais, d’une manière ou d’une autre, donne la force aux ennemis extérieurs qui ne veulent plus du Congo uni, qui redoutent une quelconque menace sur eux d’un Congo virtuellement puissant, une telle personnalité est un traître à la nation. Réunis comme nous le sommes ici au chevet de notre nation, il nous faut crier à l’unité de notre nation dans ce combat à la lucidité de nos dirigeants actuels, au courage de nos armées et à l’aide des peuples et des nations véritablement amis du Congo. Lancé certes au peuple Congolais en toute priorité, ce cri du cœur est également destiné à toute l’Afrique dont l’existence et l’unité du Congo n’est pas un moindre atout. Le temps est venu pour l’Afrique de comprendre que l’unité du Congo ne saurait lui être nuisible en quoi que ce soit, que ceux qui complotent contre l’Afrique passent allègrement par la case de la destruction du Congo.»

Et de renchérir qu’au moment du progrès inouï des communications, les peuples du Congo avec la jeunesse en première ligne a l’obligation de porter ce message de mobilisation aux oreilles et dans le cœur de l’Afrique toute entière. Le M23, ce groupe terroriste et d’autres groupuscules armés ne sont pas les résultats de notre incurie nationale:

«Ce mensonge est sur toutes les lèvres des Etats et des puissances qui nous combattent. C’est l’évangile qu’ils ont passé à Paul Kagame. Réécoutez et relisez tous les discours de Kagame, il n’y a que cela. A bien réfléchir aux choses, il ne peut y avoir pire crime et pire incurie que d’instituer au Rwanda une dictature sanguinaire d’une minorité du peuple Rwandais. Ceux qui nous accusent d’incurie ne font aucunement allusion à cette situation criminelle et cynique.»

S’agissant de l’initiative prise par ce grand parti membre de l’Union sacrée qui soutient la vision politique du président de la République Félix Antoine Tshisekedi, Henry Mutombo Mikenyi par ce que c’est de lui qu’il s’agit, a délié sa langue en ce sens :

«Les Congolais et militants du parti Agissons pour la République AREP, ne sont pas dupes. Les chanteurs, les tarzans, et les néo esclavagistes qui défilent devant nous, nous prêtent volontiers leur réflexion et leur schéma, sont généralement nos pires ennemis. Certes nous sommes un peuple ouvert, et hospitalier; mais l’histoire ne nous pardonnera pas d’être une nation des naïfs, une génération des liquidateurs par la faute de laquelle le Congo aura succombé aux pieds de ses pires ennemis.Pour cela nous devons barrer la route à cette menace de balkanisation de la RDC, notre cher et beau pays, ce don béni de Dieu et de toute sa providence, notre parti Agissons pour la République AREP a initié la signature de la pétition à Kinshasa et sur toute l’étendue du territoire national à partir de ce mardi 07 Mars 2023, pour dire non à la balkanisation de notre pays et invite tous les patriotes de s’en approprier afin de montrer à la face du monde que le Congo est UN, restera UN et indivisible. Vive la jeunesse congolaise debout, consciente et déterminée à combattre de nouveaux esclavagistes.

Il sied de souligner que dans sa conclusion, Henry Mutombo Mikenyi a toute fois remercié le Président de la République pour sa détermination vis à vis des néocolonialistes, Gouvernement et les chefs des institutions du pays qui se dévouent jour et nuit à défendre notre intégrité territoriale et notre identité nationale y compris les forces armées qui paient le lourd tribut pour la défense de notre C’est le Secrétaire Général du parti qui était la première personne à poser sa signature sur cette pétition

Augustin Darama

You May Also Like

l’élection et l’installation du bureau du conseil de l’ONIA au Kasaï central : Jean Ngalamulume satisfait et jette des bouquets de fleurs à ce bureau

Les voeux les meilleurs de Pierre Bondoki DG de FONER, à l’occasion de la 61ème anniversaire de naissance du Président Félix Tshisekedi

Constant MUTAMBA, un phénomène oublié lors de la publication du gouvernement et pendant l’investiture

Engagement envers les communautés vulnérables: Widal Fondation du couple Loando « étincelant » !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *