RDC: pour la mise en place du CNQC et le label Cité des métiers, Antoinette Kipulu passe à la vitesse supérieure

Deux panels ont caractérisé l’atelier d’information organisé ce mercredi 15 Février 2023 par le Ministère de la Formation professionnelle et Métiers ayant réuni les experts venus de la présidence, de la primature et des autres ministères certificateurs.
Le premier placé sous la modération du conseiller Lamar Kapay Atandele, a été consacré au label Cité des métiers.
C’est le conseiller Laurent Ndaywel Mbosele et le Directeur des métiers, Puis Khusa, qui ont exposé sur le sujet avant le jeu des questions-réponses auxquelles se sont ajoutées des contributions de haute facture des participants.
Les deux orateurs ont expliqué les différentes étapes pour obtenir le label Cité des métiers avec toutes les exigences que cette procédure comporte.
Qu’est ce qu’une cité des métiers, comment est-elle structurée, quel est son apport en RDC quant à l’encadrement des jeunes, telles sont les préoccupations auxquels les deux experts ont répondu.

Quant au deuxième panel axé sur le CNQC conduit par le chargé d’études Alain MWAMBA LUKENGU, il a connu trois interventions.
Me Jimmy Kintombo, conseiller juridique de la Ministre de la Formation professionnelle et Métiers a relevé l’urgence d’honorer les engagements pris par la RDC en cette matière.
Il a particulièrement mis en exergue les recommandations de la SADC formulées lors de la dernière Réunion conjointe des ministres de la SADC en charge de l’éducation, de la formation, de la technologie et de l’innovation tenue à Lilongwe au Malawi ainsi que celles de l’Union Africaine en référence à l’Agenda 2063 de l’Union Africaine. Pour lui, il est question pour le pays de s’adapter au contexte sous-régional, régional et international pour entre assurer la mobilité des sortants congolais à l’heure de la zone de libre échange africaine. La RDC doit être ainsi préparée.

Pour sa part, le Directeur Gamaliel Faustin Zawadi Maniebwa a expliqué l’importance de ce cadre qui vient non seulement valoriser la certification des autres ministères mais aussi mettre de l’ordre en matière des titres certificatifs ainsi que des passerelles devant s’établir entre la formation professionnelle et les autres autres sous secteurs de l’éducation.

Enfin, le Directeur de la DANTIC, Nicolas Muhigirwa, plus pratique, a détaillé le chemin de la revue documentaire ainsi que les livrables y afférente.
Un échange fructueux s’en est suivi avec de temps en temps des interventions de la Ministre de la Formation professionnelle et Métiers Antoinette Kipulu kabenga pour éclairer la lanterne et parfois recadrer les discussions.
De quoi motiver son Directeur de cabinet, Firmin KOTO EY’OLANGA à solliciter un standing ovation pour la Ministre pour sa détermination, sa rigueur et ses efforts pour le rayonnement du Ministère de la Formation professionnelle et Métiers longtemps méconnu.
Enfin, la Ministre a bouclé la boucle en remerciant chacun des participants. Elle les a invité à se mobiliser comme un seul homme en vue de travailler en synergie avec le Ministère de la Formation professionnelle et Métiers pour l’intérêt supérieur de la nation.

Notons que d’autres rencontres seront organisées pour atteindre ces ultimes objectifs, doter la RDC d’un Cadre National de Qualification et de Certification ainsi que le label Cité des métiers avec le parrainage de la Belgique.

Celcom -P/ MFPM

You May Also Like

Kasaï-central : Alain Lukusa Mpoyi candidat Vice-Président de l’assemblée provinciale

Le Ministre Guy Loando Mboyo ébloui par son portrait en rubik’s cube réalisé par une jeune artiste kinoise.

RDC : La CE4 Zone Afrique dote le Parlement Francophone pour Adolescents d’un plan d’action à mi-parcours

Ituri : Recrudescence des cas de justice populaire signalée à Mahagi

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *