Attantat de Kasindi: Sama Lukonde rassure les élus du Nord-Kivu sur la détermination du gouvernement à mettre fin l’activisme des ADF

Le Premier ministre, Sama Lukonde, a présidé, ce 18 janvier, une séance de travail avec les députés nationaux membres du caucus du Nord-Kivu. Au menu de la rencontre, l’insécurité dans la partie orientale de la République Démocratique du Congo, marquée par le récent attentat perpétré par le mouvement terroriste de l’ADF à Kasindi, en territoire de Beni, et le refus du désengagement du M23 des positions occupées, telles sont les principales questions abordées au cours de cette audience. Selon une dépêche de primature.

Le Président du caucus des députés nationaux du Nord- Kivu, Singoma Mwanza, a fait savoir qu’ils ont sollicité au premier ministre de renforcer les mesures sécuritaires aux frontières pour barrer la route aux terroristes qui sèment la désolation dans la population. 

« Nous avons été reçus par son Excellence Monsieur le Premier Ministre et nous le remercions. Ça concernait deux points. Le premier point c’est au sujet des attentats où les ADF ont attaqué les populations innocentes qui étaient en train de célébrer un baptême. Le Premier Ministre nous a assurés du message de compassion qu’il transmet à la population et aussi le message de nous les députés nationaux. Notre recommandation principale et qui est la sienne, est qu’il faudra renforcer la sécurité aux frontières, notamment mettre des contrôles avec des outils métalliques pour s’assurer que tous ces mouvements ADF avec ses bombes artisanales ne puissent pas encore attaquer les populations pour causer des morts inutiles. Nous espérons en tout cas que dans les semaines à venir, nos forces de sécurité vont se déployer dans les zones d’influence pour s’assurer que d’autres attentats n’aient pas lieu », a déclaré le député national Singoma Mwanza.

Concernant la question liée au refus du désengagement du M23 qui occupe quelques localités du Nord-Kivu avec l’appui du Rwanda, le Premier Ministre Jean-Michel Sama Lukonde a donné des assurances aux élus du peuple, car son Gouvernement est plus que déterminé à mettre fin à l’activisme de ce mouvement terroriste en territoire congolais.

« Le deuxième point concernait la situation qui prévaut suite au manque de désengagement du M23 dans les zones occupées. Pour nous c’est une grande préoccupation parce que comme vous le savez, à la date pratiquement du 15 janvier, il fallait que l’EAC puisse prendre des dispositions pour que le M23 puisse se désengager. Nous estimons qu’aujourd’hui, le M23 soutenu bien sûr par le Rwanda, fait de la mauvaise foi. Aujourd’hui, malheureusement, nos populations, qui n’aspirent qu’à la sécurité et retourner chez elles, sont bien sûr mécontentes. Son excellence Monsieur le Premier Ministre nous a rassurés que tout est mis en œuvre au niveau du Gouvernement pour s’assurer que la feuille de route de Luanda sera respectée et c’est cela notre souhait. Qu’on puisse voir les armes se taire, que le M23 retourne au niveau du Mont Sabinyio comme cela avait été prévu. Pour le moment ce qu’on peut dire c’est que nous restons solidaire avec nos populations qui veulent recouvrer aujourd’hui la paix. Nous avons profité pour retransmettre un nouveau message, que le Gouvernement doit faire tout ce qui est possible pour pouvoir ramener la paix et la sécurité dans les zones occupées », a ajouté Mwanza Singoma.

Times.cd

You May Also Like

Affaire de détournement à la SNEL : après avoir été entendu par la justice en qualité de renseignant, le DG Fabrice Lusinde rentre chez lui en homme libre alors très libre

l’Arrivée du Pape: Sama Lukonde a effectué une dernière visite d’inspection sur les sites concernés par les activités papales

Sama Lukonde reassuré de la sécurité pendant l’arrivée du Pape, son séjour et son départ

RDC: « La visite du Pape est un réconfort pour les Congolais »(Me Tharcisse Matadi Wamba)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.