RDC: »Lorsque le développement commence à la base, nous serons informé de toutes les difficultés sans nécessairement recourir au modèle développement de l’extérieur » ( Nicole Bwatshia)

C’est au cours d’une conférence de la femme organisée par la PNUD, sous le thème: « Dialogue PNUD avec la femme sur le programme de développement de 145 territoires, organisé ce mardi 6 décembre 2022 à Kinshasa, que la directrice adjointe du cabinet du chef de l’état, Nicole Bwatshia Ntumba a apportée sa contribution dans ce grand projet ambitieux.

Selon ce professeur de droit, le projet de développement de 145 territoires est pharaonique, d’où il est nécessaire que les congolais puissent s’en approprier, l’expérimenter et le mettre en application.

Nicole Bwatshia, a avant tout saluée l’initiateur de cette vision, le Président Felix Tshisekedi, car cela favorise en amont le développement au niveau local. Lorsque le développement commence par la base, nous serons informé de toutes les difficultés réelles sans nécessairement recourir au modèle du développement extérieur, a-t-elle soulignée.

Réagissant à la question qui lui a été posée, sur l’effectivité du quota de la femme congolaise dans ce projet de développement local de 145 territoires, Nicole Bwatshia n’est pas allée sur le dos de la cuillère, elle réaffirme que la femme congolaise doit être sûre qu’elle ne sera pas écarter dans ce vaste programme, surtout que le vollet PNUD qui est une agence d’exécution à mis en exergue cette volonté de faire participer les femmes congolaises et les intégrer dans tous les aspects dans le développement de 145 territoires.

Pour sa part, la représentante adjointe du Programme des nations unies pour le développement (PNUD), a rappelé que le PNUD a reçu mandat par le gouvernement de la RDC de construire, de réhabiliter et équiper entre autres les infrastructures économiques de base sur le 9 provinces.

La représentante adjointe de PNUD, à son tour rassure les femmes congolaises qu’elles sont au cœur de ce projet ambitieux de 145 territoires, dans lequel elles représentent 55 territoires qui est le champ d’action de l’intervention du Programme des nations unies pour le développement.

Il faut rappeler que ce dialogue organisé par PNUD autour du projet gouvernemental de 145 territoires a connu une forte participation, notamment de la vice premier ministre, représentant du chef du gouvernement Sama Lukonde, de la ministre du genre, enfant et famille, du secrétaire général au plan, de la conseillère spéciale du chef de l’État en charge de la jeunesse et de la lutte contre les violences faite à la femme , de la directrice adjointe du cabinet du chef de l’État, des agents de systèmes de nations unies et de la délégation des femmes venus des plusieurs territoires de la Rdc.

Karl – Ituku/Times.cd

You May Also Like

58e édition de la coupe du Congo : l’As Kamayi battu et éliminé à domicile par le DC Virunga

Ituri : cinq civils tués dans une incursion des miliciens de Codeco à Banyali Kilo

Des femmes Leaders en mission de plaidoyer à Kinshasa pour la réponse humanitaire

Vote du bureau définitif de l’Assemblée Nationale, Est-ce, Felix Tshisekedi a écouté toutes les sensibilités lésées ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *