RDC-MIN.FPM : Sama Lukonde lance les travaux de l’atelier de validation des données de l’EFTP collectées à Lubumbashi, Kinshasa et Matadi

Le Chef du Gouvernement Congolais, Jean-Michel Sama Lukonde, a déclaré ouvert ce mardi 29 novembre, à Kinshasa, les travaux de l’atelier de validation des résultats sur l’étude de redynamisation du Système d’Information pour la Gestion de l’Éducation « SIGE » dans le secteur de l’enseignement, de la formation technique et professionnelle (SIGE-EFTP).

C’est à l’initiative de la Ministre de la Formation Professionnelle et Métiers, Antoinette Kipulu en collaboration avec l’UNESCO, que se déroulera ces travaux de deux jours.

Prenant la parole,
avant le mot d’ouverture du Premier Ministre, la Ministre a martelée sur l’importance de cette étude qui doit être validée à l’issue de ces deux jours d’atelier.

« La formation professionnelle autonomise les jeunes et favorise leur intégration professionnelle sur quelle, la nécessité d’accorder une importance capitale à ce secteur », a-t-elle dit.

« C’est une grande joie de patronner ces assises consacrées à la validation des résultats de l’étude pilote des données collectées auprès des établissements de formation professionnelle et technique dans trois villes de notre pays, à savoir Kinshasa, Lubumbashi et Matadi pour le compte du système de l’information pour la gestion de l’éducation volet enseignement technique et professionnel. Sous le leadership du Président de la République, Son Excellence Monsieur Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo, Chef de l’État, le programme du Gouvernement réserve une place de choix au secteur de l’enseignement et de la formation technique et professionnelle. Parmi ces actions, je citerai la modernisation et la création des établissements de l’enseignement et formation technique et professionnelle, des grandes écoles polytechniques, l’intensification de la construction des écoles et des centres de formation professionnelle, l’élaboration d’un état des lieux sur le programme national de formation professionnelle en vue d’un cadre réglementaire unifié de certification, la mise sur pied d’une série de programmes de formation technique et professionnelle en faveur des jeunes non diplômés et leur implication dans les différents travaux de reconstruction du pays », a dit le premier ministre Jean-Michel Sama Lukonde.

Pour le Chef du Gouvernement, cette initiative rejoint la vision du Chef de l’État, celle de faire la formation d’une main-d’œuvre qualifiée, un levier pour le développement de notre pays, et une voie pour la création d’une classe moyenne, ceux là prouve la détermination du Gouvernement à accompagner ce processus devant doter le secteur de la formation et de l’enseignement technique et professionnel des outils nécessaires à la garantie d’une formation de qualité.

Rappelons que, le Représentant-pays de l’UNESCO et l’Ambassadeur de la Corée du Sud, qui apportent un appui technique et financier à ce projet, ont aussi salué l’aboutissement heureux de cette étude.

Michel Onengombe/Times.cd

You May Also Like

Kasaï-Central : Validation des mandats des conseillers municipaux de la commune de Lukonga

Élection des gouverneurs : Denise Dushauchoy toujours « compétitive»

Alerte ! Un réseau mafieux à la Gombe pour dépouiller l’État de ses villas

Le Syndicat du Sénat ramène Sanguma Mossai à la raison Titre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *