Agression Rwandaise : Le Parti politique Nouvel Élan dans la rue de Goma pour soutenir les FARDC

En réponse à l’appel d’une marche sur toute l’étendue du territoire national ce jeudi 17 novembre 2022 pour soutenir les FARDC et les populations meurtries dans l’Est, protester contre l’agression rwandaise lancé par son directoire National, les membres et sympathisants du parti politique Nouvel Élan de l’ancien premier Ministre Adolphe Muzito, étaient en sit-in au Gouvernorat du Nord-Kivu ce jeudi 17 novembre 2022.

Par ce geste, ces derniers disent dénoncer à voix haute, l’agression Rwandaise et même Ougandaise sous couverte du M23 et ont exigé le départ du sol congolais de l’ambassadeur Ougandais comme celà l’a déjà été fait pour son homologue Rwandais.

Portant des calicots sur le quel on pouvait lire : »Non à la balkanisation, Bunagana, Kiwanja et Rutshuru pour la RDC « , ces sympathisants de Nouvel Élan ont dénoncé ce qu’ils qualifient de « deux poids, deux mesures » de la communauté internationale face au conflit Congolo-Rwandaise en comparant ses agissements vis à vis du conflit Russo-Ukrainien.

» Nous, parti politique Nouvel Élan, exigeons l’annulation de tous les accords entre la RDC et le Rwanda ainsi que l’Ouganda. dénonçons l’ hypocrisie de la communauté internationale sur l’agression de la RDC par le Rwanda et l’Ouganda et demandons le retrait de la RDC dans la communauté de l’EAC » peut on constaté dans leur memorandum lis par Asumini Kayumba Mamy, Présidente Interfederal

Pour ce faire, les manifestants ont également demandé au Chef de l’État de suivre la recommandation de la chambre basse du parlement qui lui a interdit de négocier avec les M23 et solicitent auprès de celui l’érection d’un mûr frontalier entre la RDC et le Rwanda et entre la RDC et l’Ouganda pour couper toute sorte de relation avec les pays qu’ils ont qualifiés de « traîtres » vis à vis de la charte de l’Union Africaine

Il convient de signaler que les violents combats se poursuivent entre les FARDC et les M23 à Rutshuru et Nyiragongo, au Nord-Kivu. Depuis le 13 juin, la cité de Bunagana est sous le contrôle de ces terroristes.

Times.cd via les volcans news

You May Also Like

Kananga : avec l’appui de UNFPA FMMDI met en place deux espaces sûrs pour les enfants

Recadrage aux propos de Stéphane Balamuange : Les relations entre le DG et le PCA de la MIBA sont au beau fixe. De qui se moque-t-on!

Kasaï : Myrhant Mulumba invite le gouverneur Chrispin Mukendi Bukasa d’accompagner les victimes sexuelles et celles de crimes contre la paix et la sécurité de l’humanités

Gouvernement Moïse Kambulu : une actrice de la société civile en appelle à l’unité pour sortir le Kasaï central de la pauvreté

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *