RDC: Quid de la problématique de la création du Ministère de l’Investissement au sein du prochain gouvernement, Patrick Onoya séduit les étudiants en économie monétaire de l’Unikin

C’est lors d’une conférence débat organisé ce samedi 12 novembre, par les étudiants en économie monétaire de l’université de Kinshasa, que le professeur Patrick Onoya a séduit les ses dernières en les expliquant la nécessité de la création du ministère de l’investissement au prochain gouvernement de la République Démocratique du Congo.

En effet, le jeune leader a commencé par la projection d’une courte vidéo qui démontre comment le Nigeria a pu mettre en place une stratégie qui a révolutionné son économie, tout en mettant en place une classe de milliardaires au monde.

Ce pendant que, le Président National de l’Asbl Action Fatshi 2023, cette structure qui accompagne les actions du Chef de l’État, Félix Tshisekedi, a expliqué aux étudiants, personnalités scientifiques de la faculté de l’économie et quelques maman de son ASBL sur 4 effets de leviers, afin de sortir la République Démocratique du Congo dans une croissance linéaire vers une croissance exponentielle.

Pour le stratège et lobbyiste en investissement et chercheur en finance et technologie pense que ces 4 effets de leviers où axes stratégiques qui pourra amener le gouvernement à une croissance économique exponentielle, s’agit bien notamment des leviers financier, Informationnel, humain et les infrastructures.

Selon le professeur Patrick Onoya, le gouvernement devra disponibiliser les informations fiables, détaillées et fondées à ce qui concerne le secteur d’investissement. S’agissant de la capitale humain, il doit être formé à l’entrepreneuriat et doit sortir des modèles colonial.

Pour clore, ce cadre de l’Udps suggère que pour passer de la courbe linéaire à une courbe exponentielle, il est nécessaire d’agir d’une façon combiné selon le modèle qu’il a présenté.

Rappelons que, dans le cadre de la création du ministère d’investissement, aura 4 structures ou entreprises qui seront sous tutelle du ministère d’investissement sont: L’ Agence Nationale pour le Développement des Investissements (ANADI); La Banque d’Investissement pour le Développement d’Industrie (B.I.D.I) qui est en réalité le Fonds de Promotion de l’Industrie (FPI) ; La création de la Société de Placement du Congo (SPC – SA); La reformulation de la Société Financière de Développement (SOFIDE)».

Le jeune Leader, Patrick ONOYA est une personnalité politique (cadre de l’UDPS), entrepreneur, Lobbyiste stratégique, enseignant et chercheur en FINTECH.

Michel Onengombe/times.cd

You May Also Like

MIBA : Le DG André Kabanda Kana est plus pire que Paulin Lukusa. Il menace d’arrestation les journalistes qui exigent leurs frais

Sénégal : La pêche artisanale a un mode de vie et de survie en RDC, il serait gré de protéger les pêcheurs d’Afrique a insisté l’experte Patricia Maisha Ishingwa

Production et Commercialisation du diamant : CVgroupe apporte 45 millions de dollars à la MIBA grâce à la diplomatie de Felix Tshisekedi

RDC: l’avion de l’opposant Moïse katumbi interdit d’atterrir sur le sol congolais

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *