Tshopo : Investiture du gouvernement Nikomba (1) par l’Assemblée provinciale, une lueur d’espoir pour les Tshopolais

Une équipe constituée de 10 membres dont 3 femmes porteur d’un programme d’action retraçant 8 piliers prioritaires a été présenté à l’AP jeudi 03 Novembre devant les élus provinciaux par la Gouverneure Madeleine NIKOMBA aux fins de l’adoption et investiture.

En réponse de toute attente, Un programme d’action substantiel du tandem Manik-Londongilia ayant concocté 8 axes jugés prioritaires devra désormais s’activer la politique provinciale pour quinze mois de son mandat a été adopté.

Au regard du temps marathon qui lui cours à la tête de l’exécutif provincial, voici les piliers majeurs :

1) La relance du secteur de l’agriculture, ainsi que les domaines sociaux de base, 2) le Secteur des infrastructures routières, 3 ) La desserte en eau potable, l’électricité et celui de l’environnement, 4 ) La restauration de l’autorité de l’Etat, 5 ) Le genre et famille, 6 ) La protection des personnes.

Il convient de rappeler ici que dans le cadre de : « 100 jours », allant de l’investiture par le Chef de l’Etat Félix Tshisekedi du Maître Madeleine Nikomba, 4ème Gouverneure placée à la tête de la tshopo que au sein de l’opinion locale, plus précisément, dans la ville de kisangani son chef-lieu plusieurs voix critiques très impatientes, et épris du goût celui de voir s’etre impactés sur terrain par les actions palpables dans différents domaines.

Faisant jonction au concept dixit «MNS , je cite : Tshopo il faut ebonga, afin de booster ladite province sur son orbite du développement inscrit sur la droite ligne de la vision éclairée dit « Le peuple d’abord », dont est l’architecte le Président de la République se levaient pour fustiger quant à eux du retard qu’accusait la venu dudit Gouvernement provinciale qu’en dépit des consultations sociales entamées en amont par la Patronne de l’exécutif provincial mais aussi du besoin criant de répondre nette aux aspirations d’aucuns.

Cependant, de leur côté les élus provinciaux par la voix de leur collègue hon. Philippe Masiki qui a intervenu lors de cette plénière se référant au moyen d’anecdotes des triangles isocèle et Trappes ont ému tous cette fois-ci le vœu de voir les relations entre les deux institutions provinciales cheminer dans un climat de paix ainsi que de confiance devant favoriser vraisemblablement le décollage tant attendu de la plus vaste province de la RDC, longtemps freiné par des malentendus conjoncturels.

Pour sa part la nouvelle autorité provinciale en a rassuré les représentants du peuple de ménager d’aucun efforts allant dans le sens à rencontrer les préoccupations de tous, surtout d’œuvrer résolument pour le bien-être des Tshopolaises et tshopolais ainsi assurant sur place que chaque membres de son gouvernement dont elle est génitrice signera un ( Contrat de performance ) accès au résultat qui permettra à l’organe délibérant d’effectuer ses contrôles rigoureux tels que souhaité.

Sur ce fond dit-on que la GOUV MANIK qui s’en était sortie à Coeur nette bien après le vote à 24 /24 voix exprimées de l’adoption de son programme d’action et de l’investiture du gouvernement dit des technocrates par ses pro porte sur ses épaules en tant que gouvernante tous les espoirs dans l’optique d’apporter la touche nouvelle dans la gestion de la res-publica dans la tshopo. Wait and see, dit-on.

Jason Lohose

You May Also Like

RDC: »Lorsque le développement commence à la base, nous serons informé de toutes les difficultés sans nécessairement recourir au modèle développement de l’extérieur » ( Nicole Bwatshia)

RDC-MIN.FPM : Sama Lukonde lance les travaux de l’atelier de validation des données de l’EFTP collectées à Lubumbashi, Kinshasa et Matadi

Kisangani: 300 nouveaux adhérents intègrent le parti de Puis Mwabilu grâce au tendem Boliki-Augustin Yakiango

Kinshasa : Le centre pénitentiaire de rééducation de Kinshasa, ex prison de Makala, vient d’être doté d’une bibliothèque carcérale pour mineurs

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.