Kisangani: Le glissement n’est pas à l’ordre du jour (Auguistin Kabuya)

C’est une vraie marée humaine qui s’est dépêchée ce 15 octobre à Grande Poste de Kisangani pour écouter le Secrétaire Général de l’Union pour la démocratie et progrès sociale (UDPS). Arrivé dans la ville vers 14 (heure locale), Augustin Kabuya a d’abord été accueilli par des centaines de ses partisans, avant de mettre cap vers son lieu de meeting.

Prenant la parole devant une foule en liesse, le Sg du parti présidentiel a appelé la population de Kisangani à collaborer avec la police afin de mettre fin à l’insécurité, en ces termes:

« Pour mettre fin à l’insécurité ici à Kisangani, ne laissez pas toute la charge à la Police seule. C’est quelque chose qui nous concerne tous, si nous comptons le nombre policiers qui sont ici à Kisangani, ça ne représente même pas le un centième de la population. Comment vont-ils travailler ? Pour qu’ils fassent bien leur travail, nous devons collaborer avec eux. Je vous ai dit ici que l’ANR, la Police et les FARDC leur chef c’est le président de la République et nous notre chef c’est aussi le président de la République », a déclaré Augustin Kabuya.

Au cours de son speech, Augustin Kabuya a, fait savoir aux combattantes et combattants de l’UDPS de se préparer pour les élections de 2023. Le glissement n’est pas à l’ordre du jour, a-t-il lancé sous les acclamations.

Cette manifestation qui a connu l’assentiment des miliers des militants a constitué un socle pour le parti présidentiel et un ancrage dans la province de la Tshopo

Francis Luende

You May Also Like

RDC: »Lorsque le développement commence à la base, nous serons informé de toutes les difficultés sans nécessairement recourir au modèle développement de l’extérieur » ( Nicole Bwatshia)

RDC-MIN.FPM : Sama Lukonde lance les travaux de l’atelier de validation des données de l’EFTP collectées à Lubumbashi, Kinshasa et Matadi

Kisangani: 300 nouveaux adhérents intègrent le parti de Puis Mwabilu grâce au tendem Boliki-Augustin Yakiango

Kinshasa : Le centre pénitentiaire de rééducation de Kinshasa, ex prison de Makala, vient d’être doté d’une bibliothèque carcérale pour mineurs

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.