La refondation de l’État et redressement national, deux ouvrages jumeaux de l’ambassadeur Arthur Omar Kayumba

Le pouvoir financier d’ État moderne : le Congo- Démocratique a été préfacé par l’ancien Premier ministre honoraire Samy Badibanga Ntita.

Ce premier, est un essai sur les relations commerciales des marchés communs bilatéraux et multinationaux dont la République, est engagée depuis les années. L’auteur aborde une série de réflexions sur ces accords qu’il qualifient d’inéquitables pour une Nation si pauvre à l’ instar de la RDC. Des véritables éléphants blancs que nos autorités embourbent le sens du développement du pays.

Une sorte donquichotisme( Tendance à plaire les autres); et il propose d’une revisitation qu’à ceux .
le deuxième s’agit:
Les mémoires du triomphe et du déclin de l’État-Nation a été, préfacé par le professeur des universités de droit, l’ honorable Israël Daniel Mbau Sukisa.

Dans second ouvrage, Omar Kayumba, remet en cause l’orchestration folklorique qui, a jettée des bases primaire sur la création de la Nation congolaise. Une malformation congénitale et un mongolisme de l’âme reunisseuse de nombreuses ethnies aux caractères épars, anthropologiques opposés. Un pays d’ abord aux hommes politiques claniques, ethniques, et tribalistes. La plus grande problématique de cette hybridation ratée de nos Pères fondateurs de la Nation congolais.
Estime l’auteur

Tenue ce lundi 30 mai, dans la Grande salle du Musée national à Lingwala/ Kinshasa, la cérémonie du vernissage et fonts baptimaux de deux ouvrages frères de l’ ambassadeur Arthur Omar Kayumba a été baptisé par par le Pr Joseph Luboya, devant une assistance presque de jeunes, notamment la présence du président du Conseil national de la jeunesse( CNJ), qui a rehaussé sa présence, William Mukambila, s’est réjouit de voir un jeune réfléchir profondément sur la question de l’ avenir du pays, ça montre combien sort peu à peu à la distraction.

Dans, son deuxième livre intitulé  » Les mémoires du triomphe de l’État- Nation, l’auteur expose soignememt sur la problématique, qui a abouti brutalement à la création de la Nation congolaise. Une Nation en manque commune, sans une vraie culture partagée. Ni une quelconque valeur aspirée par tous monde » le rêve congolais  » n’ existe pas.
La Nation c’est d’abord un faisceau unicellulaire de sentiments ( sur patriotisme, la culture, les mêmes mythes, les idéaux, nationalisme).

Cependant, dans son premier livre, l’ ambassadeur Omar Kayumba, expose succinctement les bases des accords commerciaux qui n’est à jamais pour le pays. Un pays pauvre qui s’ allie éperdument à côté des Nations riches dans les Accords déséquilibrés. dit- il

En somme, ces deux bouquins, posent de bases sur les noeuds avec quoi, il faut donc coudre le modèle aspirations communes d’ une vraie Nation modernes et d’une société aux valeurs uniformes partagée parmi les populations.

Pour un pays, fondu en base de royaumes éloignement opposés sur le plan culturel, sociolinguistique, psychologique, théologique et mythologique, c’est un peu de » Kizobaba ». A-t-il- affirmé.

L’ambassadeur Arthur Omar Kayumba, est jeune militant, président du parlement des jeunes, un organe au sein du Conseil national de jeunes. Il est âgé de 31 ans.originaire du Nord Kivu, Ambassadeur de la cause de l’ enfant congolais à l’ UNICEF.
Kayumba élu Rapporteur du
cadre de concertation
national de la société civile depuis 2018.

Barça Orly

You May Also Like

RDC: »Lorsque le développement commence à la base, nous serons informé de toutes les difficultés sans nécessairement recourir au modèle développement de l’extérieur » ( Nicole Bwatshia)

RDC-MIN.FPM : Sama Lukonde lance les travaux de l’atelier de validation des données de l’EFTP collectées à Lubumbashi, Kinshasa et Matadi

Kisangani: 300 nouveaux adhérents intègrent le parti de Puis Mwabilu grâce au tendem Boliki-Augustin Yakiango

Kinshasa : Le centre pénitentiaire de rééducation de Kinshasa, ex prison de Makala, vient d’être doté d’une bibliothèque carcérale pour mineurs

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.