Kinshasa accueille du 26 au 27 mai, la 39 ème session du Conseil Africain et Malgache pour l’ Enseignement supérieur (Cames)

Mohido Nzangi fait retourné la République Démocratique du Congo au concert des discussions de pays membres de Cames, qui milite pour l’amélioration du système de l’enseignement supérieur et universitaire.

Il s’agit d’une grande rencontre des ministres des enseignements supérieurs, recherches scientifiques et universitaires des pays membres du Cames et experts.
Diner des échanges sur l’ évolutions de l’ enseignement supérieur et recherche scientifique et universitaire de la zone Cames, pour dégager les pistes communes .

La journée du jeudi 26 mai, a été l’occasion pour Kinshasa d’afficher ses intentions au sein de Cames, lors de la cérémonie d’ ouverture à salle Panorama au Fleuve Congo Hôtel, où la RDC a marquée son grand retour dans cette structure continentale technique, en présence du Premier ministre, Jean Michel Sama Lukonde qui a donné le go de cette énième session.

Prenant la parole à cette occasion, le ministre Mohido Nzangi remercie le Cames pour sa modeste galanterie offerte à l’ égard de l’ État congolais, en acceptant la tenue de la 39è session sur le sol du territoire national. De son côté, Sama Lukonde,
se félicite le fait que, le secteur social et culturel est annexé sur l’ ordre prioritaire de son gouvernement. Il en a profite pour signaler, les mesures prises afin de valoriser et d’améliorer la formation dans le domaine de l’enseignement supérieur et universitaire.
tous efforts rencontrent simplement la volonté d’ atteindre le pic du développement ».

Outre les mesures prises au niveau interne, le rayonnement international et régional d’ universités, instituts supérieurs et d’autres écoles, passe par le développement de la coopération dans le cadre bilatérale avec d’ autres états multi latérale au sein des organisations internationales, dont le Conseil Africain et Malgache pour l’ Enseignement Supérieur. A- t- il indiqué

La Primature a réaffirmée que, les orientations du Gouvernement sont en lien avec visions, missions et actions de Cames.

Cette première journée, était aussi l’occasion de faire un grand trait sur l’ application effective du système LMD dans la zone Cames, que la République Démocratique du Congo, entame cette année d’ une manière entière dans les universités et instituts supérieurs du pays.

Pour rappel, le Cames est fondé à 1968, siège dans la capitale burkinabée, Ouagadougou.
Comprend comme pays membres: le Bénin, Le Tchad, Congo Brazzaville, Niger, Mali, Cote d’ Ivoire, Burkina Faso, le Burundi, la Guinée, Guinée Bissau, Guinée équatoriale, Cameroun, RSA, Madagascar, Sénégal, la RDC, le Rwanda et le Togo.

Barca Horly Fibilulu

You May Also Like

RDC: 400 agents de police de Lubumbashi et de Mbuji-Mayi débutent la formation sur la police de proximité

RDC : « Nous sommes entrain de récupérer 33.343.05 ha de concessions forestières attribuées illégalement (Eve Bazaiba)

Affaire rapatriement de la « dent de Lumumba » : ce qu’il faut retenir

Ass.Nat : Loi d’habilitation du gouvernement, l’Honorable Rombau FUMANY soutien l’initiative

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.