RDC: Olivier Kamitatu s’exprime sur la réconciliation des Katangais

Forum sur l’unité et la réconciliation des katangais s’est clôturé hier dimanche 22 mai à Lubumbashi. C’est à travers une messe dite en la cathédrale Saint Pierre et Paul. Joseph Kabila, ancien chef de l’État et Moïse Katumbi, ancien gouverneur du Katanga ont participé à ce culte.

À noter, l’Archevêque a réussi son challenge. Celui de réunir à la même table les deux frères ennemis.

La réconciliation entre les deux géants de l’espace grand Katanga entre dans le l’histoire, selon le directeur de cabinet de Moïse Kamitatu, Olivier Kamitatu, qui s’est exprimé à l’issue de ce forum en ces termes :

« Parce que cela paraissait impossible, que personne n’y croyait, que tout s’y opposait, et surtout parce qu’ils ont compris que personne n’est condamné à vivre éternellement en frères ennemis qu’ils ont eu le courage de fendre l’armure. Bravo à eux ! Ils ont écrit l’histoire », a-t-il tweeté.

Par ailleurs, L’Union des jeunes katangais recommande aux participants au forum inter Katangais de privilégier l’intérêt du Grand-Katanga.

Le président de cette organisation citoyenne, Paul Mwez, a fait cette recommandation, jeudi 19 mai, à la clôture des travaux des ateliers de cette conférence.

« Nos leaders étaient divisés à cause des intérêts, la plupart des jeunes aussi étaient divisés. La réconciliation n’est pas seulement au niveau de la notabilité même au niveau de la jeunesse. Nous, nous sommes réconciliés parce que nous savons que l’intérêt du Katanga est au-dessus des intérêts personnels. Et, à travers la réconciliation et l’unité, on va parler de la reconstruction du Katanga et du développement », a-t-il souligné.

Rédaction

You May Also Like

Kasaï-central : Alain Lukusa Mpoyi candidat Vice-Président de l’assemblée provinciale

Le Ministre Guy Loando Mboyo ébloui par son portrait en rubik’s cube réalisé par une jeune artiste kinoise.

RDC : La CE4 Zone Afrique dote le Parlement Francophone pour Adolescents d’un plan d’action à mi-parcours

Ituri : Recrudescence des cas de justice populaire signalée à Mahagi

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *