Cop -15 Abidjan 2022: « nous devrons changer le visage de la femme de l’Afrique subsaharienne » (Denise Nyakeru)

La Première dame de la République Démocratique du Congo, a pris part, où elle séjournait à la deuxième édition étoiles, du caucus sur le Genre, dans la capitale de la Côte d’ Ivoire, Abidjan.

Aucours de cette grande messe sur le climat et la désertification, la question la femme rurale et la femme africaine en générale a été au centre.

Sous la coordination de Dominique Nouvian dite Dominique Ouatara première dame ivoirienne, qui a présidée cette énième édition en marge de la 15è Conférence des Nations Unies sur la lutte contre la desertification, cette rencontre de grande envergure sur la situation de la femme rurale du Continent noir.

Ce caucus avait pour thème :  » Terre,
: patrimoine d’ un monde précaire vers un avenir prospère « .

Cette rencontre etait une occasion pour faire appel aux décideurs de s’ engager dans la lutte contre la dégradation de la terre, le changement climatique, la pénurie d’ eau, la désertification et autres effets non desiderables du climat.

Prenant la parole, Denise Nyakeru Tshisekedi, la diva de la cause de la femme du Continent et congolaise en particulier, a dans son oral peint la condition avec laquelle travaille la femme noire.

« la femme représente la moitié de la main dans le domaine agricole mais, elle ne bénéficie guère du titre foncier, 18% seulement.
Non à la proportion de sa sueur. Une injustice de l’ Histoire durant
un millénaire du respect de l’ Objectif du Troisième millénaire et du Développement durable, auxquels les nations d’Afrique, ont signé la charte, et elles ont ratifié sa charte.

Et de poursuivre, « nous devrons changer le visage de la femme de l’ Afrique subsaharienne, qui s’enfonce toujours dans le misère.
Et, elle est la première victime des effets néfastes de la désertification. La première dame
promet de transmettre le plaidoyer de la cause de la femme auprès de décideurs .

ces assises ont débouchées la Déclaration d’Abidjan qui invitent non seulement les Gouvernements du monde et l’Union africaine, mais aussi de l’Organisation des Nations- Unies à intégrer l’échelle du genre dans ce combat contre la désertification.
À savoir, plusieurs personnalités ont pris part à cette deuxième édition.

Barca Horly Fibilulu

You May Also Like

Nord-Kivu: les conducteurs ses plaignent de la tracasserie dont ils sont victimes, de la part des FARDC

RDC/Ituri: vive tension entre la population de Mambasa et la MONUSCO

Politique : Francklin Tshiamala nommé Secrétaire Général du parti politique de Matata Ponyo

Procès 100 jours : le triomphe du spectacle judiciaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.